Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Nouvelle mesure pour soutenir le renouvellement de l’anguille d’Amérique

Québec, le 12 avril 2013 Le ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP) et le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ) annoncent une nouvelle mesure ayant pour but de contrer la diminution des stocks d'anguille d'Amérique du fleuve Saint-Laurent et d’atténuer les conséquences pour les pêcheurs touchés.

Le gouvernement donne ainsi suite aux mesures destinées à assurer la durabilité des stocks d'anguille mises de l'avant en 2009 et 2012. Un nouveau programme de retrait volontaire d'autorisations de pêche commerciale visant l'anguille d'Amérique est mis en place pour 2013 et porte cette fois principalement sur le secteur compris entre le pont Laviolette et l’Île d’Orléans. Ce nouveau programme s'ajoute à plusieurs moyens mis en œuvre au cours de la dernière décennie pour tenter d'inverser le processus de déclin de l'anguille d'Amérique observé dans l’ensemble du système du fleuve Saint-Laurent et des Grands Lacs.

Selon le MDDEFP, une réduction de la mortalité des anguilles dans ce secteur de croissance et de migration permettra une augmentation du nombre d'individus matures atteignant les lieux de reproduction. La mesure retenue a donc pour but non seulement la conservation, mais aussi la restauration de la ressource.

Le MAPAQ rappelle aux pêcheurs commerciaux qui désirent se retirer de la pêche commerciale à l'anguille d’Amérique à l'aide de lignes dormantes et de verveux qu'ils bénéficieront, tout comme ceux qui ont été touchés par des mesures similaires en 2009 et 2012, d'un appui financier en vertu du nouveau programme de retrait volontaire.

Mentionnons qu’en mai 2012 l'anguille d'Amérique a été désignée comme menacée par le Comité sur la situation des espèces en péril du Canada (COSEPAC), qu’elle est protégée en vertu de la Loi sur les espèces en voie de disparition de l'Ontario depuis le 1er juillet 2008 et qu’elle est inscrite sur la liste des espèces fauniques susceptibles d'être désignées comme menacées ou vulnérables du Québec.

Enfin, bien que le programme s’inscrive dans une démarche destinée à la sauvegarde de l’anguille d’Amérique, il sera également bénéfique à d’autres espèces dont la perchaude, qui connaît un déclin important dans certains secteurs du Saint-Laurent. En effet, puisque la majorité des engins de pêche visés par le programme peuvent capturer différentes espèces de poisson, leur retrait peut s’avérer profitable à certaines d’entre elles. Cette mesure est donc complémentaire au moratoire de cinq ans annoncé récemment par le MDDEFP sur la pêche commerciale et sportive à la perchaude pour le secteur situé entre le pont Laviolette et Saint-Pierre-les-Becquets.

- 30 -

SOURCE :

Éric Santerre
Responsable des relations avec les médias, secteur Faune
Direction des communications
Téléphone : 418 627-8609, poste 3003

INFORMATION :

Caroline Fraser
Relationniste
Direction des communications
Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation
Téléphone : 418 380-2100, poste 3521

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017