Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Yves-François Blanchet souligne l’adoption du plan d’action pour la restauration de la rivière Yamaska

Granby, le 24 mai 2013 – Le ministre du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs, M. Yves-François Blanchet, a assisté aujourd’hui au dévoilement du plan d’action pour la restauration de la rivière Yamaska et de ses affluents. Organisé par les États généraux de la Yamaska, cet événement visait à adopter un plan d’action cautionné par l’ensemble des acteurs concernés par la situation de la rivière.

« En cette Année internationale de la coopération dans le domaine de l’eau, nous devons plus que jamais continuer à mettre en commun nos connaissances et nos expertises afin de préserver et de restaurer cette ressource collective qu’est l’eau. Depuis maintenant près d’un an, l’OBV Yamaska a déployé des efforts considérables pour assurer la réussite des États généraux. Je les en félicite. Nous avons grand besoin de partenaires engagés afin de protéger efficacement cette ressource, les écosystèmes qui en dépendent et d’assurer le bien-être de l’ensemble de la population du Québec », a déclaré le ministre Blanchet.

Les États généraux de la Yamaska ont donné lieu à une vaste consultation publique au cours des derniers mois. Des acteurs issus de différents milieux ont été invités à se prononcer sur des problématiques liées au taux de pollution inquiétant de la rivière afin de trouver des pistes de solutions durables.

« En février dernier, nous avons dévoilé une stratégie d’intervention pour l’avenir du lac Saint-Pierre », a mentionné Yves-François Blanchet, qui sera au Michigan à la fin du mois en compagnie des dirigeants des États riverains des Grands Lacs pour discuter de divers enjeux environnementaux. « Le sort du lac Saint-Pierre est intimement lié à celui de la rivière Yamaska, qui est l’un de ses principaux tributaires. Nous avons ici une preuve bien concrète que nos stratégies de protection des ressources en eau doivent être complémentaires pour être réellement efficaces. À mes yeux, l’événement d’aujourd’hui n’est pas un aboutissement, mais plutôt le début d’une concertation encore plus étroite entre les acteurs du milieu et les ministère concernés. Dès que nous aurons le rapport en mains, nous verrons comment soutenir des interventions concrètes. Cette approche pourrait faire école ailleurs au Québec », a conclu le ministre Blanchet.

- 30 -

SOURCE :

Catherine Salvail
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune
et des Parcs

INFORMATION :

Relations avec les médias 
Ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune
et des Parcs
Tél.: 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017