Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Rivière-Ouelle - Réintroduction du bar rayé dans le Saint-Laurent : découverte d’une seconde frayère

Rivière-du-Loup, le 25 juin 2013 – Le ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP) confirme la découverte d’une seconde frayère de bars rayés dans la rivière Ouelle. Cette découverte est la deuxième du genre dans le Saint-Laurent.

L’utilisation d’une seconde frayère par le bar rayé est une excellente nouvelle, car elle favorise une meilleure stabilité du recrutement de cette population réintroduite récemment dans le Saint-Laurent. Elle permettra aussi de protéger de façon plus adéquate cet habitat sensible.

Rappelons que la rivière Ouelle a été reconnue comme un site à fort potentiel pour la reproduction du bar rayé à la suite des travaux menés en 2012. Au printemps 2013, un inventaire systématique a permis la capture de bars rayés adultes reproducteurs, preuve de l’utilisation du site pour la reproduction.

Lors des travaux d’inventaire réalisés en mai dernier, une vingtaine de bars rayés ont été munis d’un émetteur acoustique afin de documenter leurs déplacements et leur survie au cours de la prochaine année. Ils seront dorénavant suivis en permanence grâce à un réseau de récepteurs distribués dans le Saint-Laurent, entre Montréal et Rivière-du-Loup.

Historique

Le bar rayé du Saint-Laurent, une espèce jadis très populaire auprès des pêcheurs sportifs pour sa taille imposante et sa combativité, a complètement disparu du fleuve vers la fin des années 1960. Trente ans plus tard, soit en 2002, un programme de réintroduction a été mis en place à l’initiative de la Société de la faune et des parcs du Québec (FAPAQ), en collaboration avec ses partenaires. Jusqu'à ce jour, un total de 14 600 bars rayés et 34,5 millions de larves ont été introduits dans le fleuve.

En 2004, un réseau de suivi sur la réintroduction du bar rayé a vu le jour. Ce dernier permet la collecte de l’ensemble des informations lié à cette espèce. En 2008, le ministère des Ressources naturelles et de la Faune a confirmé que la population réintroduite se reproduisait naturellement dans le fleuve et, en 2011, une première frayère a été découverte dans l’embouchure de la rivière du Sud à Montmagny. Des travaux sur le suivi des déplacements des bars rayés reproducteurs sont en cours depuis 2010 et un vaste inventaire a permis la caractérisation des habitats de croissance des bars rayés juvéniles dans l’estuaire en 2012. Finalement, des travaux débuteront en 2013 afin d’obtenir un indice annuel du recrutement des juvéniles dans l’estuaire.

Les travaux menés par le MDDEFP sont liés au Programme de rétablissement de l’espèce et bénéficient de la participation financière de Pêches et Océans Canada.

Le MDDEFP profite de l’occasion pour rappeler la réouverture de la pêche récréative au bar rayé avec remise à l’eau obligatoire dans la partie sud de la Gaspésie, dans les eaux comprises entre l’aval du pont de Campbellton, incluant la baie des Chaleurs et les eaux du golfe du Saint-Laurent jusqu’à Cap-Gaspé (zone 21) du 15 juin au 30 septembre 2013. Il est toutefois important de souligner que la réouverture de la pêche au Québec touche uniquement la population de bar rayé du sud du golfe du Saint-Laurent. La capture d’un bar rayé dans le fleuve et l’estuaire du Saint-Laurent à la pêche sportive ou commerciale demeure interdite dans le but de permettre le rétablissement de cette population. Les poissons capturés accidentellement doivent obligatoirement être remis à l’eau, et ce, le plus rapidement possible de manière à maximiser leurs chances de survie.

- 30 -

SOURCE :

Greg St-Hilaire
Responsable des communications
418 727-3710, poste 450

INFORMATION :

Anne-Marie Pelletier
Biologiste
418 862-8213, poste 303

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017