Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Québec impose le respect des cotes de crues à la ville de Laval et aux MRC de Deux-Montages et de Thérèse-de Blainville

QUÉBEC, le 10 juillet 2013 – Certaines municipalités de la couronne nord de Montréal permettant toujours la construction en zones inondables malgré des normes nationales en vigueur, Québec a pris la décision d’imposer par décret les cotes de crues déterminées par le Centre d’expertise hydrique du Québec pour les rivières des Mille-îles, des Prairies et des Outaouais ainsi que pour le lac des Deux Montagnes. Le gouvernement impose aussi le cadre normatif de la Politique de protection des rives, du littoral et des plaines inondables à tous les lacs et cours d’eau. Cette décision consacre une protection commune aux rives, au littoral et aux plaines inondables à Laval, ainsi que dans les municipalités régionales de comtés (MRC) de Deux-Montagnes et de Thérèse-De Blainville.

« En ce moment, il y a une trop grande disparité entre les normes qui sont appliquées dans la région métropolitaine en matière de protection des lacs et des cours d’eau. Dans un contexte où les cours d’eau sont affectés par les changements climatiques, il faut réfléchir au cadre que nous voulons instaurer à long terme. Bien entendu, l’objectif principal ici est d’assurer une protection optimale des citoyens et des écosystèmes riverains », a déclaré le ministre du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs, M. Yves-François Blanchet.

Pour ce faire, le gouvernement a recours au pouvoir exceptionnel dont il dispose en vertu de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme afin d’assurer l’intégration du cadre normatif de la Politique de protection des rives, du littoral et des plaines inondables aux schémas d’aménagement et de développement (SAD) des MRC de Deux-Montagnes et de Thérèse-De Blainville et de la Ville de Laval. Dès lors, ces normes adoptées par décret seront réputées adoptées par le conseil de chacune des MRC. Les SAD incluront également les cotes de crues du Centre d’expertise hydrique du Québec, déterminées en 2005 et 2006, ce qui aura pour effet de resserrer la gestion des plaines inondables.

Une décision rigoureuse bien accueillie

La décision d’imposer les règles de crues a été bien accueillie par les élus de la région puisqu’elle répond aux attentes exprimées par leurs concitoyens. « À Laval, nous sommes particulièrement touchés par le phénomène des inondations. Bien sûr, personne ne peut se déclarer totalement à l’abri des catastrophes naturelles, mais les mesures que nous avons adoptées nous permettront d’être mieux préparés à faire face à ces situations. Notre gouvernement agi de manière concrète, responsable et rigoureuse dans ce dossier », a déclaré le député de Laval-des-Rapides, M. Léo Bureau-Blouin.

« En 2013, le laissez-faire n’est plus de mise. Il est plus que temps d’appliquer les cotes de crues adéquates sur l’ensemble du territoire afin d’assurer la protection des personnes et des biens, peu importe la ville dans laquelle nous vivons. Ces nouvelles mesures viennent consolider notre ferme volonté à assurer une meilleure protection pour les citoyens vivant à proximité de cours d’eau », a quant à elle déclaré la députée de Sainte-Rose, Mme Suzanne Proulx.

La ministre responsable de la région de Laval et Député de Pointe-aux-Tremble Madame Nicole Léger, rappelle que les normes de protection des rives visent à protéger d’abord les personnes et les biens qui se retrouvent en bordure d’un plan d’eau, mais qu’elles permettent aussi de la protection des composantes écologiques et biologiques des lacs et cours d’eau. « Ces espaces présentent des enjeux d’importance tant sur le plan de la protection de l’environnement que de celui de la sécurité publique. Je salue donc le courage de notre gouvernement qui prend une décision en fonction de l’intérêt de la qualité de vie des citoyens », a-t-elle conclu.

- 30 -

SOURCE :

Éric Cardinal
Directeur des communications
Cabinet du ministre
Ministère du Développement durable,
de l’Environnement, de la Faune
et des Parcs
Tél. : 418 521-3911

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune
et des Parcs
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017