Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Lutte contre la rage du raton laveur - Surveillance des ratons laveurs, des mouffettes et des renards accrue en Montérégie

Québec, le 29 juillet 2013 – Le gouvernement du Québec rappelle aux citoyens des régions de l’Estrie et de la Montérégie qu’il est important de signaler tout raton laveur, toute mouffette ou tout renard mort ou qui semble malade, paralysé, désorienté ou anormalement agressif, en communiquant avec Services Québec au 1 877 644-4545 ou en remplissant le formulaire en ligne à rageduratonlaveur.gouv.qc.ca/signalement.asp.

Bien que l’ensemble des citoyens de l’Estrie et de la Montérégie soient mis à contribution, le ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP) demande aux résidents des municipalités suivantes d’être vigilants et de signaler tout animal suspect :

  •  Akwesasne;
  •  Dundee;
  •  Elgin;
  •  Franklin;
  •  Godmanchester;
  •  Havelock;
  •  Hemmingford;
  •  Hinchinbrooke;
  •  Huntingdon;
  •  Ormstown;
  •  Saint-Anicet;
  •  Saint-Chrysostome;
  •  Sainte-Barbe;
  •  Sainte-Clotilde;
  •  Saint-Louis-de-Gonzague;
  •  Saint-Stanislas-de-Kostka;
  •  Très-Saint-Sacrement.

Alors qu’au Québec, la vaccination des animaux sauvages est renforcée près des frontières, il en est autrement du côté américain, où la vaccination dans le comté de Franklin, dans l’État de New York, est inexistante. C’est pourquoi le MDDEFP désire rehausser sa surveillance dans les 17 municipalités susmentionnées. Des patrouilles sont d’ailleurs très présentes depuis le début de la saison estivale.

Les opérations de surveillance consistent à recueillir, dans les zones à risque, les animaux morts ou qui présentent des symptômes de rage, afin de procéder à des analyses pour déterminer s’ils sont ou non atteints de la maladie. Les résultats permettent de documenter la progression et l’intensité de l’infection, de déterminer le lieu des interventions à entreprendre et de planifier les opérations à venir.

En 2013, la zone de haute surveillance comprend 141 municipalités, territoires autochtones et territoires non organisés (TNO) : 107 en Montérégie et 34 en Estrie (annexe 1). Les citoyens de ces municipalités sont mis à contribution pour signaler les animaux suspects à Services Québec. Leur collaboration est précieuse dans ce dossier, et le Ministère désire, encore cette année, que la population soit ses yeux sur le terrain.

État de la situation

Depuis 2009, aucun cas de rage du raton laveur n’a été découvert au Québec. Toutefois, cette année, de tels cas ont été rapportés à moins de 20 kilomètres au sud de nos frontières. Le risque d’introduction de la rage du raton laveur au Québec est donc toujours bien présent, et il faut rester vigilants et continuer à assurer une surveillance élevée.

Rappelons que, depuis la découverte d’un premier cas de rage du raton laveur en Montérégie, dans le sud du Québec, en 2006, le gouvernement québécois a mis en œuvre un plan de lutte contre cette souche de la rage. Ce plan vise à éliminer cette menace pour la santé publique au Québec. Les animaux visés par le plan de lutte sont les ratons laveurs, les mouffettes rayées et les renards. Les interventions effectuées depuis 2007 semblent avoir porté leurs fruits. C’est pourquoi, pour une septième année consécutive, le gouvernement du Québec procèdera, à compter du 19 août, à l’épandage d’appâts vaccinaux, sur les territoires de la Montérégie et de l’Estrie, dans le but de maintenir et de renforcer l’immunisation des ratons laveurs, des mouffettes et des renards contre la rage du raton laveur. Selon le territoire visé, l’épandage sera fait par avion ou à la main.

Les opérations de contrôle et de surveillance de la rage du raton laveur bénéficient de la mobilisation du ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs, du ministère de la Santé et des Services sociaux, des directions de santé publique des agences de la santé et des services sociaux de l’Estrie, de la Montérégie, de Montréal, de Laval et de la Chaudière-Appalaches, du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, de Services Québec, de l’Agence canadienne d’inspection des aliments et de la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal.

Pour obtenir plus de détails sur ces opérations ou pour télécharger la carte illustrant les opérations de contrôle et de surveillance 2013, consultez le site Web www.rageduratonlaveur.gouv.qc.ca. Pour obtenir plus d’information au sujet de la rage, consultez le site www.rage.gouv.qc.ca.

-30-

Annexe 1

Municipalités de la Montérégie faisant l'objet d'une haute surveillance en 2013

Abercorn

Saint-Alphonse-de-Granby

Stanbridge Station

Akwesasne

Saint-Anicet

Sutton

Ange-Gardien

Saint-Armand

TNO aquatique de la MRC de Brome-Missisquoi

Beauharnois

Saint-Basile-le-Grand

TNO aquatique de la MRC de Roussillon

Bedford

Saint-Bernard-de-Lacolle

TNO aquatique de la MRC du Haut-Saint-Laurent

Bolton-Ouest

Saint-Blaise-sur-Richelieu

TNO terrestre de la MRC de Roussillon

Brigham

Saint-Bruno-de-Montarville

Très-Saint-Sacrement

Brome

Saint-Césaire

Venise-en-Québec

Bromont

Saint-Chrysostome

Warden

Brossard

Saint-Constant

Waterloo

Candiac

Saint-Cyprien-de-Napierville

 

Carignan

Saint-Damase

 

Chambly

Sainte-Angèle-de-Monnoir

 

Châteauguay

Sainte-Anne-de-

 

Cowansville

Sabrevois

 

Delson

Sainte-Barbe

 

Dundee

Sainte-Brigide-d'Iberville

 

Dunham

Sainte-Catherine

 

East Farnham

Sainte-Cécile-de-Milton

 

Elgin

Sainte-Clotilde

 

Farnham

Saint-Édouard

 

Franklin

Sainte-Martine

 

Frelighsburg

Sainte-Sabine

 

Godmanchester

Saint-Étienne-de-Beauharnois

 

Granby

Saint-Georges-de-Clarenceville

 

Havelock

Saint-Ignace-de-Stanbridge

 

Hemmingford

Saint-Isidore

 

Henryville

Saint-Jacques-le-Mineur

 

Hinchinbrooke

Saint-Jean-Baptiste

 

Howick

Saint-Jean-sur-Richelieu

 

Huntingdon

Saint-Joachim-de-Shefford

 

Kahnawake

Saint-Lambert

 

La Prairie

Saint-Louis-de-Gonzague

 

Lac-Brome

Saint-Mathias-sur-

 

Lacolle

Richelieu

 

Léry

Saint-Mathieu

 

Longueuil

Saint-Michel

 

Marieville

Saint-Patrice-de-Sherrington

 

Mercier

Saint-Paul-d'Abbotsford

 

Mont-Saint-Grégoire

Saint-Paul-de-l'Île-aux-Noix

 

Napierville

Saint-Philippe

 

Notre-Dame-de-Stanbridge

Saint-Pie

 

Noyan

Saint-Rémi

 

Ormstown

Saint-Sébastien

 

Pike-River

Saint-Stanislas-de-Kostka

 

Richelieu

Saint-Urbain-Premier

 

Rougemont

Saint-Valentin

 

Roxton Pond

Shefford

 

Saint-Alexandre

Stanbridge East

 

Municipalités de l'Estrie faisant l'objet d'une haute surveillance en 2013

Ascot Corner

Orford

Austin

Potton

Ayer's Cliff

Saint-Benoît-du-Lac

Barnston-Ouest

Saint-Denis-de-Brompton

Bolton-Est

Sainte-Anne-de-la-Rochelle

Bonsecours

Sainte-Catherine-de-Hatley

Coaticook

Sainte-Edwidge-de-Clifton

Compton

Saint-Étienne-de-Bolton

Cookshire-Eaton

Saint-Herménégilde

Dixville

Saint-Isidore-de-Clifton

East Hereford

Saint-Malo

Eastman

Saint-Venant-de-Paquette

Hatley

Sherbrooke

Lawrenceville

Stanstead

Magog

Stanstead-Est

Martinville

Stukely-Sud

North Hatley

Waterville

Ogden

 

 

SOURCE :

Geneviève Lebel
Relations avec les médias
Direction des communications
Ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs

Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017