Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Le MDDEFP rend publics les résultats des échantillonnages liés à la qualité de l’eau et de l’air

Québec, le 14 août 2013 – Le ministre du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs, M. Yves-François Blanchet, annonce que les résultats des échantillonnages et des analyses effectués par le Ministère à la suite des événements de Lac-Mégantic sont disponibles pour consultation. En diffusant les données ouvertes liées à la qualité de l’eau et de l’air, le gouvernement permet à la population d’avoir un accès direct à des données fiables. Les données concernant l’état de contamination des sols seront également diffusées dans les prochaines semaines, dès que la caractérisation aura été réalisée.

« Je me suis engagé à ce que soient publiées, expliquées et maintenues à jour toutes les données relatives à la contamination des sites touchés par la catastrophe. Il faut cependant que ce soit scientifique et transparent. Les intervenants sur le terrain travaillent depuis le 6 juillet afin d’assurer la protection de l’environnement et de la santé des citoyens. Depuis le début de juillet, la situation a énormément évolué. Les résultats d’échantillonnages que nous rendons publics aujourd’hui répondent à des standards scientifiques reconnus. Il s’agit de l’information la plus à jour dont nous disposons jusqu’à maintenant », a expliqué le ministre Blanchet.

Grands constats

Les données colligées par les experts du Ministère sont disponibles sous forme de tableaux et de graphiques. Plusieurs constats s’en dégagent et méritent d’être soulignés quant à la qualité de l’eau :

  • Une tendance à la baisse est observée pour les hydrocarbures pétroliers (C10 – C50), le principal contaminant déversé lors de l’accident à Lac-Mégantic.
  • Actuellement, les concentrations de tous les autres contaminants dans l’eau sont similaires aux données historiques, c’est-à-dire que les paramètres mesurés dans le Lac-Mégantic et dans la rivière Chaudière montrent un retour aux concentrations présentes avant l’accident.
  • Les analyses démontrent le respect des critères de qualité relatifs à la protection de la vie aquatique tant pour les effets à court terme qu’à long terme. L’eau de surface présente ainsi une qualité suffisante pour ne pas nuire à long terme aux espèces aquatiques.
  • Les résultats d’analyses ne démontrent pas de concentrations préoccupantes par rapport à l’approvisionnement en eau potable. Une restriction d’usage est maintenue en raison des risques de relargage. Des hydrocarbures pourraient en effet se décoller des berges et du fond de la rivière en raison de crues ou de changements brusques des niveaux de l’eau.

En ce qui a trait à la qualité de l’air, les analyses effectuées par le laboratoire mobile TAGA ont en effet démontré une diminution notable des contaminants dans l’air dès le 8 juillet et un retour à la normale à partir du 10 juillet. Des analyses ponctuelles sont toutefois toujours effectuées afin d’assurer la santé et la sécurité des intervenants sur place.

Par ailleurs, rappelons que des dépôts de pétrole ont été observés, particulièrement sur les berges et sur les trois premiers mètres du bord du lit de la rivière Chaudière. Tous les travaux nécessaires sont faits pour nettoyer ce cours d’eau qui prend sa source dans le lac Mégantic. L’ensemble de l’effectif et des équipements requis sont mis à contribution afin de parvenir aux meilleurs résultats dans les plus brefs délais.

« La catastrophe a infligé des dommages lourds à l’environnement. Il ne sera jamais question de les minimiser. Par contre, la santé des gens sera protégée et l’essentiel des dommages seront réparés », a réitéré le ministre Blanchet.

Il est à noter que seuls les résultats issus des analyses du Ministère sont diffusés sur son site Web. Les autres données, produites par des tiers ou obtenues dans le cadre d’une enquête, demeureront utilisées pour l’évaluation et le suivi de la situation. Les données ministérielles sont disponibles ici.

- 30 -

SOURCE :

Catherine Salvail
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune
et des Parcs
Tél. : 418 521-3911

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère du Développement durable,
de l’Environnement, de la Faune
et des Parcs
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017