Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Biométhanisation et compostage - L’acceptabilité sociale n’est pas au rendez-vous pour le complexe environnemental de Saint-Michel

Carleton-sur-Mer, le 29 août 2013 - Le ministre du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs, M. Yves-François Blanchet, a annoncé aujourd’hui son intention de ne pas appuyer le choix du Complexe environnemental de Saint-Michel pour la réalisation d’un des centres de traitement des matières organiques par biométhanisation et compostage sur son territoire. Il invite la Ville de Montréal à privilégier un autre site que celui-ci.

« Nous reconnaissons les efforts réalisés par la Ville de Montréal pour identifier des sites adéquats, mais force est de constater que l’acceptabilité sociale n’est pas au rendez-vous dans le cas du Complexe environnemental de Saint-Michel. Je ne souhaite pas appuyer un projet qui a été très clairement rejeté par la population et par les élus du secteur », a affirmé le ministre Blanchet. Il a précisé que les autres sites retenus ne présentaient pas, à son avis, d’obstacles majeurs quant à leur réalisation.

La ministre de l'Immigration et des Communautés culturelles, ministre responsable de la Charte de la langue française et députée de Crémazie, Mme Diane De Courcy, accueille favorablement cette position qui répond aux préoccupations légitimes des citoyens de sa circonscription. « À titre de députée de Crémazie, j’ai accompagné les citoyens dans leurs démarches auprès du ministre Blanchet qui a fait preuve d’ouverture, d’écoute et de transparence afin d'en arriver à un résultat concret pour le bien de la population de Crémazie. Je tiens à saluer les membres du Comité d'Ahuntsic contre l'usine de compostage dans le parc Saint-Michel qui ont permis de donner une voix à ceux qui n'en ont pas », a souligné Mme De Courcy.

Participation du fédéral

Le ministre Blanchet interpelle le gouvernement fédéral dont la participation financière, qui pourrait représenter le tiers des coûts, est conditionnelle à la réalisation de l’ensemble du projet dans un délai prescrit. Puisque le changement de site aura comme conséquence probable d’entraîner un délai supplémentaire, le ministre Blanchet demande au gouvernement fédéral qu'il maintienne son financement dans le respect des mêmes paramètres, mais assorti d’un délai prolongé. « Je compte interpeller mon homologue fédéral dans les prochains jours pour m’en assurer », a précisé le ministre Blanchet.

Rappelons que le Programme de traitement des matières organiques par biométhanisation et compostage prévoit le versement d’une aide financière à des demandeurs municipaux et privés pour la mise en place d’installations de traitement. Le projet de la Ville de Montréal prévoit la construction de cinq infrastructures, dont quatre centres de traitement des matières organiques. Les coûts de ce projet sont estimés à près de 240 M$ et les installations pourraient être en service à compter de 2016.  

 - 30 -

SOURCE :

Catherine Salvail
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune
et des Parcs
Tél. : 418 521-3911

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère du Développement durable,
de l’Environnement, de la Faune
et des Parcs
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017