Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Le gouvernement autorise la ville de Sept-Îles à agrandir son lieu d'enfouissement sanitaire

Québec, le 25 octobre 2002  —  Le ministre d'État aux Affaires municipales et à la Métropole, à l'Environnement et à l'Eau, M. André Boisclair, a annoncé que le Conseil des ministres a autorisé par décret la Ville de Sept-Îles à réaliser le projet d’agrandissement du lieu d’enfouissement sanitaire situé sur son territoire.

Le projet, soumis à la procédure d’évaluation et d’examen des impacts sur l’environnement, incluant une consultation publique, a été jugé acceptable aux conditions stipulées au décret. « Le concept d’exploitation et d’aménagement du lieu s’inscrit dans les plus récentes orientations du ministère de l’Environnement à l’égard de l’élimination des matières résiduelles, puisqu’il assure la protection de l’environnement tout en s’intégrant au paysage », a déclaré le ministre Boisclair.

L’aire d’enfouissement des matières résiduelles reposera sur une double membrane d’étanchéité qui la rendra totalement imperméable. De plus, un réseau de puits d’observation sera mis en place, afin de contrôler la qualité des eaux souterraines. Quant aux eaux de lixiviation, elles seront acheminées vers les installations d’épuration des eaux usées de la Ville de Sept-Îles, où elles recevront un traitement approprié. Les biogaz seront évacués par des puits de ventilation et l’élévation totale du lieu ne dépassera pas 11 m de hauteur.

Le décret prévoit que des contrôles devront être faits non seulement pendant la phase d’exploitation mais pendant une période minimale de trente ans après la fermeture du lieu. Il ordonne donc la constitution d’un fonds de gestion qui permettra la poursuite des programmes de surveillance environnementale pendant cette période. De plus, un comité de vigilance permettra aux citoyennes et aux citoyens de la région d’être bien informés des résultats des contrôles et de veiller à ce que la Ville de Sept-Îles gère le lieu d’enfouissement de la manière adéquate.

Rappelons qu’une fois aménagée, la nouvelle aire située au nord du site actuel aura une capacité de 1 253 500 m3. Elle pourra, pendant 23 ans, desservir environ 30,000 personnes soit la population des villes de Sept-Îles, de Moisie et du Lac-Daigle, ainsi que des réserves de Uashat et Mani-Utenam.


- 30 -

SOURCES :

Jean-Louis Laplante
Attaché de presse
Cabinet du ministre d'État aux Affaires
municipales et à la Métropole,
à l'Environnement et à l'Eau
Tél. : (418) 521-3911
Louise Hamel
Conseillère en communication
Direction des communications
Tél. : (418) 521-3823, poste 8025

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017