Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Adoption du principe du projet de loi sur le gaz de schiste : les partis d’opposition se rallient lors d'un vote unanime

Québec, le 26 novembre 2013 - Le ministre du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs, M. Yves-François Blanchet, se réjouit de l'adoption du principe du projet de loi 37 visant à instaurer un moratoire sur certaines activités liées à la recherche ou à l'exploitation du gaz naturel dans le schiste des basses-terres du Saint-Laurent.

« L'adoption du principe de ce projet de loi concrétise un engagement du Parti Québécois et donne suite à la volonté grandement consensuelle des citoyens de la vallée du Saint-Laurent, pour lesquels il s'agit d'une grande victoire », a déclaré le ministre Blanchet.

Rappelons que l'adoption du principe du projet de loi 37 sera suivie de consultations publiques, puis d'une analyse détaillée en commission parlementaire, avant de revenir devant l'ensemble des parlementaires pour son adoption finale. L'adoption éventuelle du projet de loi aurait pour effet de suspendre tous les certificats d'autorisation délivrés et de reporter toute nouvelle délivrance jusqu'à ce que l'Assemblée nationale ait réglé la question de l'exploration et de l'exploitation des ressources gazières, et ce, dans un ensemble de MRC sujettes à ce type d'exploitation des ressources fossiles dans les basses-terres du Saint-Laurent.

Cette adoption de principe à l'unanimité des députés présents à l'Assemblée nationale illustre néanmoins des lacunes quant à la cohérence des positions exprimées tant à la CAQ qu’au PLQ : « À défaut d'un consensus entre eux, les députés respectifs des partis d’opposition espéraient éviter le débat en battant l'adoption de principe. Ils ont échoué, ont dû prendre position et se sont livrés à une série de discours et de prises de positions totalement incohérents. Certains étaient pour, certains étaient contre, la plupart tergiversaient. Ils ont choisi l'adoption pour sauver la face, et c'est tout le Québec qui y gagne », a conclu le ministre.


- 30 -

SOURCE :

Catherine Salvail
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune
et des Parcs
Tél. : 418 521-3911

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017