Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Le Québec et ses partenaires américains font front commun pour contrer la menace des carpes asiatiques

Québec, le 10 mars 2014 – Le ministre du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs, M. Yves-François Blanchet, a annoncé aujourd’hui l’adhésion du Québec à l’Asian Carp Regional Coordinating Commitee (ACRCC), un comité créé par l’administration Obama pour protéger les Grands Lacs contre l’introduction et l’établissement des carpes asiatiques.

Ces espèces de poissons constituent une menace pour l'environnement et pour l'économie, puisqu’elles affectent la biodiversité, les espèces indigènes et la pêche sportive. De plus, étant donné le poids qu’elles peuvent atteindre à l’âge adulte et leur capacité à sauter hors de l’eau, les carpes asiatiques peuvent avoir un impact sur la pratique d’activités nautiques en provoquant le bris d’équipements, des souillures et des blessures.

« Les carpes asiatiques n’étant pas encore présentes au Québec, nous pouvons nous positionner comme un acteur proactif dans ce dossier. À cet égard, nous pourrons travailler en amont du problème avec nos homologues américains afin de lutter contre l’introduction et l’envahissement des carpes asiatiques non seulement dans les Grands Lacs, mais dans le fleuve Saint-Laurent, qui est indissociable de ces derniers en ce qui concerne la conservation de ses ressources aquatiques. En effet, le fleuve Saint-Laurent, qui est situé en aval des Grands Lacs, constitue un habitat optimal pour ces espèces », a déclaré le ministre Blanchet.

Le Québec est un acteur important dans la région Grands Lacs–fleuve Saint-Laurent, notamment dans tous les dossiers liés à la gestion de l’eau et des espèces aquatiques envahissantes. Par son adhésion à ce comité dirigé par le Council on Environmental Quality (CEQ) de la Maison-Blanche, le Québec pourra partager son expertise sur la faune et les habitats du Québec et poursuivre sa participation dans le contrôle des espèces envahissantes. L’expertise disponible à l’ACRCC permettra également au Québec de développer rapidement de nouvelles compétences spécifiques sur les carpes asiatiques et de les adapter à la réalité du fleuve Saint-Laurent et du Québec.

L’adhésion du Québec à l’ACRCC est un complément aux actions déjà entreprises par le gouvernement du Québec dans le cadre de divers forums régionaux de l’espace Grands Lacs–fleuve Saint-Laurent, notamment la Commission des Grands Lacs. Le Québec est aussi membre du Conseil régional des ressources en eau des Grands Lacs et du fleuve Saint-Laurent, qui assure la gestion de l’Entente sur les ressources en eaux durables du bassin des Grands Lacs et du fleuve Saint-Laurent. Rappelons que cette entente historique reconnaît que les eaux du bassin des Grands Lacs et du fleuve Saint-Laurent sont interconnectées et que la protection de cette précieuse ressource collective nécessite une étroite collaboration entre les États et provinces concernés.

« La santé des Grands Lacs étant en jeu, nous devons poursuivre notre effort exhaustif pour maintenir à distance les carpes asiatiques », a déclaré le directeur responsable de ce dossier au Council on Environmental Quality, M. John Goss, dans un communiqué diffusé par l’ACRCC. « L'ajout d'experts du Québec à l'ACRCC assure une approche binationale qui contribuera à protéger nos Grands Lacs, de même que la santé et l'économie des communautés américaines et canadiennes ». « Le comité est une autre occasion de resserrer nos liens avec des voisins avec qui nous partageons de nombreux dossiers sectoriels prioritaires », a conclu le ministre Blanchet.

- 30 -

INFORMATION :

Relations médias
Direction des communications
Ministère du Développement durable,
de l’Environnement, de la Faune et des Parcs
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017