Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Estrie - Protection et surveillance du territoire de la réserve de biodiversité projetée Michael-Dunn

Québec, le 20 mai 2014 – Le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques sollicite la collaboration de la population afin d’assurer la protection du patrimoine naturel de l’ancienne propriété Dunn. Situé dans la municipalité d’Ogden, en Estrie, ce territoire a été officiellement reconnu comme aire protégée en novembre 2013 sous le nom de « réserve de biodiversité projetée Michael-Dunn ».

Cette réserve de biodiversité projetée, qui couvre un territoire de 117,6 hectares, est bordée au sud par la frontière canado-américaine et à l’ouest par les rives du lac Memphrémagog, face à l’île de la Province. Elle permet de conserver un milieu naturel d’intérêt dans la région au bénéfice de l’ensemble de la collectivité québécoise. On y retrouve notamment une prucheraie de près de 70 ans, qui longe les rives du lac. Des pins blancs d’une taille impressionnante et des peuplements de feuillus nobles, dans lesquels on trouve une diversité importante d’espèces, sont également présents sur le territoire.

À la suite de la désignation officielle de cette aire protégée, le régime d’usage prévu dans le plan de conservation de cette réserve de biodiversité est entré en vigueur. Ce régime d’usage vise à préserver les caractéristiques naturelles de l’aire protégée, encadre les activités qui y sont permises et précise celles qui y sont interdites. Ainsi, à moins d’avoir été autorisées par le ministre responsable, les activités suivantes sont interdites sur le territoire :

  • la circulation en véhicule motorisé ou mécanique, y compris la bicyclette;
  • les activités de chasse, de pêche ou de piégeage;
  • les travaux d’aménagement du sol, y compris les travaux d’enfouissement, de terrassement, d’enlèvement ou de déplacement de matériaux de surface, et les travaux de coupe, de récolte ou de destruction du couvert végétal. La cueillette de petits fruits, de baies et de champignons à des fins personnelles y est cependant permise;
  • l’enfouissement, l’abandon et le dépôt de déchets ou d’autres matières résiduelles;
  • la circulation avec des animaux domestiques non tenus en laisse.

Actuellement, il n’est pas possible de faire du camping ou d’allumer un feu dans les limites de ce territoire. Éventuellement, ces activités pourraient être permises à certains endroits prévus et aménagés à cet effet et lorsqu’une signalisation adéquate l’indiquera clairement.

Surveillance et amendes

Il est important de rappeler qu’en vertu de la Loi sur la conservation du patrimoine naturel, les contrevenants sont passibles d’amendes d’un montant minimal de 500 $. La surveillance du territoire est confiée aux agents de protection de la faune qui sont habilités, le cas échéant, à donner des constats d’infraction.

Le plan de conservation de cette aire protégée peut être consulté sur le site Web du Ministère à l’adresse suivante : http://www.mddefp.gouv.qc.ca/biodiversite/reserves-bio/michael-dunn/plan-conservation.pdf.

- 30 -

SOURCE :

Direction de l’écologie et de la conservation
Ministère du Développement durable, de l'Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques

INFORMATION :

Relations médias
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017