Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Plan d’action sur les changements climatiques – Le ministre David Heurtel rend public le bilan 2012-2013

Québec, 3 juillet 2014 – Le ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. David Heurtel, rend public le bilan annuel des plans d’action sur les changements climatiques. Ce bilan permet de constater que les efforts consentis au cours de l’exercice 2012-2013, notamment dans les secteurs des transports, de l’énergie et des matières résiduelles, ont porté fruit.

« En 2006, lorsque nous avons lancé le Plan d’action 2006-2012 sur les changements climatiques, nous avons démontré notre volonté ferme de contribuer au défi planétaire qu’est la lutte contre les changements climatiques. Les données d’inventaire du fédéral indiquent que nous avons réduit nos émissions de 6,8 % sous le niveau de 1990 en 2012. Si plusieurs facteurs peuvent expliquer cette diminution, les mesures du Plan d’action en font certainement partie. D’ailleurs, plusieurs mesures de ce plan se poursuivent et les citoyens et entreprises du Québec continueront à en tirer profit au cours des prochaines années », a déclaré le ministre Heurtel.

Faits saillants

Le secteur des transports étant responsable de plus de 43 % des émissions totales de gaz à effet de serre au Québec, près de 60 % du budget du Plan d’action 2006-2012 sur les changements climatiques (PACC 2006-2012) ont été consacrés à des mesures destinées à favoriser l’essor de modes de transport alternatifs à l’« auto solo », dont le transport collectif, et à des interventions visant à réduire les émissions de GES issues du transport de marchandises et des véhicules automobiles. Au 31 mars 2013, ces actions avaient permis de diminuer nos émissions de 464 kilotonnes équivalent CO2 (kt éq. CO2). De plus, les Québécois se sont prévalus du rabais à l’achat ou à la location d’un véhicule écoénergétique offert dans le cadre du programme Roulez électrique, en achetant près de 5 800 véhicules électriques, hybrides ou hybrides rechargeables.

Dans le secteur de l’énergie, les réductions d’émissions de GES obtenues au 31 mars 2013 se chiffraient à plus de 360 kt éq. CO2 depuis le lancement du PACC. Le gouvernement a instauré des programmes visant l’efficacité énergétique pour les particuliers, les industries, les institutions, les commerces et les municipalités. En plus de réduire les émissions, ces programmes ont permis de réduire la consommation de mazout de 188,7 millions de litres en 2012-2013.

Dans le secteur des matières résiduelles, l’adoption du Règlement sur l’enfouissement et l’incinération de matières résiduelles et le soutien financier accordé au captage et au brûlage du biogaz issu des lieux d’enfouissement ont permis de réduire les émissions de GES de 706 kt éq. Co2 au 31 mars 2013.

Le PACC 2006-2012 a pris fin le 31 décembre 2012 et le Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques prend la relève. « Le Québec doit garder le rythme en mettant en œuvre des solutions avant-gardistes, telles que la mise en œuvre du marché du carbone, et en poursuivant son action vers 2020, et au-delà », a souligné le ministre.

Transparence et reddition de comptes

Le bilan annuel fait partie de l’engagement du gouvernement à l’égard d’une mise en œuvre rigoureuse et transparente de ses gestes en matière de changements climatiques. « Plusieurs actions ont été entreprises afin de bonifier nos façons de faire, et nous sommes pleinement engagés dans une démarche d’amélioration continue de nos processus de suivi et de reddition de comptes », a déclaré le ministre Heurtel.

Le ministre s’adjoindra prochainement un comité consultatif à l’image de celui mis en place en 2010 par son collègue Pierre Arcand. Ce comité, qui aura le mandat de le conseiller sur les meilleures stratégies favorisant la réduction des émissions de GES et l’adaptation de notre société, sera également appelé à réfléchir sur les processus de suivi et de reddition de comptes des programmes, de manière à optimiser les façons de faire et à développer une approche citoyenne beaucoup plus soutenue.

Il est possible de consulter le bilan 2012-2013 des plans d’action sur les changements climatiques au www.mddelcc.gouv.qc.ca/changementsclimatiques/bilan.htm.

– 30 –

SOURCE :

Stéphanie Kitembo
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3911

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017