Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Le ministre Heurtel met de l’avant de nouvelles initiatives pour réduire les matières résiduelles et faire du Québec une société sans gaspillage

Montréal, 10 novembre 2014 – Le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. David Heurtel, a annoncé aujourd’hui, en présence du président-directeur général de Recyc-Québec, M. Benoit de Villiers, la mise en œuvre de nouvelles initiatives visant à réduire la quantité de matières résiduelles éliminées, pour un montant totalisant 6 millions de dollars. Le ministre Heurtel a fait cette annonce à l’occasion de la tenue de la première réunion du Comité-conseil sur les matières résiduelles.

Ces actions sont mises en œuvre à la suite d’une révision des programmes du plan d’action 2011-2015 de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles (PGMR), effectuée dans le cadre du bilan de mi-parcours de cette politique. Ce bilan indique qu’en date du 31 décembre 2013, pratiquement toutes les actions les plus structurantes ont été réalisées.

« Plusieurs des mesures du plan d’action 2011-2015, que l’on peut qualifier d’avant-gardistes en Amérique du Nord, donnent déjà des résultats encourageants, et tout nous porte à croire qu’elles en donneront de façon encore plus significative dans les années à venir », a soutenu le ministre Heurtel.

Parmi ces mesures, quatre programme d’aide financière ont été mis en œuvre par RECYC-QUÉBEC depuis 2011, avec un budget totalisant 50 M$. À ce jour, 80 % de ces sommes ont été accordées ou réservées à des projets visant à détourner les différentes matières de l’enfouissement. Ainsi, 873 demandeurs ont pu bénéficier d’une aide financière.

En complément de ces programmes qui ont porté fruits, de nouvelles initiatives seront mises en œuvre afin d’appuyer différentes clientèles et de répondre à d’autres besoins. Les sommes proviennent des montants déjà prévus pour la mise en œuvre de la Politique.

La réduction à la source, qui est le premier principe d’action de la hiérarchie des 3RV-E (réduction, réemploi, recyclage, valorisation et élimination), sera soutenue par des mesures concrètes afin d’appuyer des projets structurants. Ainsi, RECYC-QUÉBEC mettra sur pied un chantier qui permettra de structurer les actions en la matière, telles que la création d’une table de concertation, la mise en œuvre d’un programme d’aide financière et la tenue d’activités de communication et de reconnaissance. Le chantier bénéficiera d’une enveloppe de 3 millions de dollars et sera géré par RECYC-QUÉBEC en collaboration avec le Ministère.

« Le programme de réduction à la source pourra financer des projets innovateurs en écoconception, en réemploi de produits et en fabrication de produits à base de contenu recyclé. De tels projets auront d’importantes retombées au chapitre de la réduction des gaz à effet de serre et contribueront donc à la lutte contre les changements climatiques, en plus de favoriser la relance économique », a affirmé le ministre Heurtel. 

Un nouveau volet de financement pour le regroupement d’institutions, de commerces et d’industries sera également mis en œuvre et géré par RECYC-QUÉBEC. Il sera assorti d’une enveloppe de 2 millions de dollars. « Ce programme permettra aux institutions, aux commerces et aux industries non desservis par la collecte municipale de financer des projets leur permettant de se regrouper pour assurer une meilleure gestion de leurs matières résiduelles. Cette mesure est un pas de plus dans la bonne direction, qui nous permettra d'atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés en tant que société », a ajouté le président-directeur général de RECYC-QUÉBEC, M. Benoit de Villiers.

Tel que le prévoyait initialement le plan d’action, le Ministère mettra en œuvre un programme d’aide destiné aux administrations locales et régionales en territoire nordique, dont les particularités géographiques présentent des défis importants, pour le financement de projets visant à réduire la quantité de matières résiduelles éliminées. Doté d’une enveloppe de un million de dollars, le programme pourra financer des projets comme l’élaboration et la mise en œuvre d’un système de gestion permettant la récupération de certaines matières et la recherche de débouchés pour l’acheminement des matières résiduelles à des entreprises spécialisées dans le traitement de ces matières.

« Nous pouvons être fiers du chemin parcouru au cours des dernières années. Ces trois programmes s’ajouteront aux mesures déjà mises en œuvre et contribueront à l’atteinte de l’objectif fondamental de notre politique de gestion des matières résiduelles, qui est de faire en sorte que la seule matière résiduelle éliminée au Québec soit le résidu ultime. Nous continuerons à travailler ensemble pour permettre à nos enfants de vivre dans une société prospère, responsable et sans gaspillage », a conclu le ministre Heurtel.

Le bilan de mi-parcours est disponible sur le site Web du Ministère à l’adresse suivante : www.mddelcc.gouv.qc.ca.

– 30 –

SOURCE :

Marie-Catherine Leduc
Attachée de presse adjointe
Cabinet du ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3911

Rébecca Salesse
Conseillère en communications
RECYC-QUÉBEC
Tél : 418 643-0394 poste 3227

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère du Développement durable,
de l’Environnement et de la Lutte contre
les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017