Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Le ministre Heurtel fera la promotion du marché du carbone Québec-Californie dans l’ouest américain et au Mexique

Québec, le 28 avril 2015 – Le ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. David Heurtel, prendra la parole lors d’une des plus importantes conférences nord-américaines sur les marchés du carbone, la Navigating the American Carbon World. Organisé par la Climate Action Reserve (CAR), cet événement se tiendra du 28 au 30 avril prochain, à Los Angeles. Lors de cette mission sur la côte ouest américaine, qui s’échelonnera du 27 avril au 4 mai, le ministre travaillera à renforcer les relations du Québec avec les partenaires des États de la Californie, de Washington et de l’Oregon, puis avec des partenaires du Mexique, en plus de promouvoir les actions du Québec en matière de lutte contre les changements climatiques.

Le ministre Heurtel entend bien profiter de cette occasion pour faire la promotion du marché du carbone Québec-Californie auprès de partenaires potentiels. À cet égard, l’annonce récente de l'Ontario, qui souhaite se doter d’un système de plafonnement et d’échange compatible avec le marché du carbone mis en œuvre au Québec et en Californie, pourrait agir comme un catalyseur auprès d’autres États américains et provinces canadiennes. « Avec la participation de l’Ontario, ce sont plus de 60 % de la population et 50 % de l’économie canadiennes qui participeront au marché du carbone de la Western Climate Initiative (WCI). L’éventualité d’une plus grande couverture rend l’option du marché du carbone encore plus attrayante pour des partenaires potentiels », a-t-il souligné.

Rappelons qu’aux États-Unis, un projet de loi visant à instaurer un marché du carbone dans l’État de Washington a été déposé en décembre 2014 et qu’il est présentement à l’étude. Quant à l’Oregon, il évalue les options possibles en matière de tarification du carbone. Au cours de son séjour dans l’Ouest américain, le ministre aura notamment l’occasion de rencontrer les gouverneurs de ces deux États ainsi que plusieurs organisations et influenceurs impliqués dans la lutte contre les changements climatiques.

À quelques mois de l’adoption d’un nouvel accord sur le climat à Paris, en décembre prochain, le ministre Heurtel souhaite également souligner l’importante contribution des États fédérés en matière de lutte contre les changements climatiques. « Beaucoup d’États fédérés, de régions et de villes font preuve de leadership en mettant sur pied des initiatives concrètes visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES), tout en développant une économie verte et durable. Grâce au Fonds vert, dont les revenus sont principalement issus du marché du carbone, le Québec se positionne parmi ces leaders en soutenant les entreprises, les municipalités et les citoyens québécois dans leur transition vers un monde plus sobre en carbone. Estimés à 3,3 milliards de dollars d’ici 2020, les sommes consacrées au Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques représentent un puissant moteur de relance économique et de création d’emplois », a ajouté le ministre Heurtel.

Visite du ministre dans la capitale mexicaine

Le ministre Heurtel se rendra ensuite à Mexico dans le but de renforcer la collaboration du Québec avec le Mexique et de faire valoir les caractéristiques du marché du carbone de la WCI. Notons que le Mexique, qui se démarque par ses efforts en matière de lutte contre les changements climatiques, examine présentement différents mécanismes de tarification du carbone pour instaurer un signal de prix dans son économie. Il a aussi été l’un des premiers pays à faire connaître sa cible de réduction de GES en vue de la conférence de Paris sur le climat.

Vers Paris

La mission du ministre fait suite au Sommet de Québec sur les changements climatiques du 14 avril 2015 auquel le premier ministre du Québec, M. Philippe Couillard, avait convié ses homologues des provinces et territoires canadiens. D’ici la conférence de Paris, le Québec participera à une série d'événements nationaux et internationaux afin de mettre en valeur le dynamisme du Québec et de rappeler l’importance du rôle des États fédérés et des régions dans la lutte contre les changements climatiques, ceux-ci étant souvent, tout comme le Québec, des précurseurs en la matière.

« La meilleure voie vers Paris, c’est d’accentuer le dialogue à l’échelle continentale sur la question des changements climatiques. Ensemble, nous pouvons lutter contre les changements climatiques afin de protéger notre planète et d’assurer une qualité de vie à nos enfants. C’est dans cet esprit que j’entreprends cette mission », a conclu le ministre Heurtel.

– 30 –

SOURCE :

Guillaume Bérubé
Attaché de presse
Cabinet du ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3911

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017