Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Troisième entente en moins d’un an avec l’industrie québécoise de l’aluminium :
Québec et Aluminerie Alouette annoncent la conclusion d’une entente de réduction volontaire de gaz à effet de serre

Sept-Îles, le 8 février 2003 – Le ministre d’État aux Affaires municipales et à la Métropole, à l’Environnement et à l’Eau, M. André Boisclair, a annoncé aujourd’hui à Sept-Îles, au nom du gouvernement du Québec, la conclusion d’une entente de réduction volontaire de gaz à effet de serre jusqu’en 2007, avec Aluminerie Alouette Inc.

Le ministre André Boisclair et M. Alexis Ségal, vice-président aux Affaires corporatives de l’entreprise, ont annoncé cette entente particulière de réduction de gaz à effet de serre, laquelle s’applique à l’aluminerie que la compagnie exploite à Sept-Îles.

Mentionnons que le gouvernement du Québec et l’Association de l’Aluminium du Canada ont signé, en janvier 2002, une entente cadre de réduction volontaire de gaz à effet de serre au Québec. L’entente de réduction volontaire de GES conclue avec Aluminerie Alouette est la troisième à être conclue avec une entreprise du secteur des alumineries, la première l’ayant été en juin 2002, avec l’aluminerie ALCOA, et la seconde avec ALCAN, en octobre de la même année.

Grâce à l’économie de près de 600 000 tonnes équivalent CO2 par année consentie par ces trois alumineries, l’objectif de réduction que s’était fixé l’Association de l’Aluminium du Canada, soit 200 000 tonnes par année, a été largement dépassé.

Par l’entente annoncée aujourd’hui, Aluminerie Alouette s’engage à réduire ses émissions annuelles moyennes de GES de 12,3 % pour la période 1996-2004. Ces émissions seront réduites de 69 000 tonnes en équivalent CO2, passant ainsi de 557 000 tonnes qu’elles étaient en 1995, à 488 000 tonnes en moyenne pour la période 1996-2004.

Cette réduction est d’autant plus significative que la production annuelle d’aluminium de l’entreprise s’est accrue en moyenne de 8,4 %, soit 18 000 tonnes. Ainsi, l’entreprise réussit à réduire d’une demi tonne la quantité de CO2 émise par tonne d’aluminium produit. Aluminerie Alouette établira annuellement de nouvelles cibles de réduction de GES, ce, jusqu’à la fin de l’entente en 2007.

Le ministre s’est réjoui de la signature d’un troisième accord en moins d’un an avec l’industrie québécoise de l’aluminium. «L’entente signée aujourd’hui témoigne de la volonté de l’entreprise de poursuivre ses efforts dans l’avenir», a mentionné André Boisclair. «Je suis très fier de ces ententes de réduction volontaire qui illustrent l’importance accordée par l’industrie québécoise de l’aluminium aux impératifs environnementaux, et j’invite les autres grands secteurs industriels à faire de même» , a-t-il ajouté.

«C’est grâce à de tels gestes de collaboration de la part des entreprises québécoises que le Québec contribuera significativement à l’atteinte des objectifs du protocole de Kyoto », a conclu le ministre.

Annexe : Aluminerie Alouette Inc. :

Évolution des émissions de gaz à effet de serre 1995-2004

- 30 –

ALUMINERIE ALOUETTE INC
ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE AU QUÉBEC
ÉVOLUTION DES ÉMISSIONS 1995-2004

Année

Production d’aluminium
(tonnes/an)

Émissions totales
(tonnes éq. CO2/an)

Intensité des émissions par tonne de production d’aluminium
(tonnes éq. CO2/tonne Al)

1995

218 192

557 317

2,545

Moyenne
1996-2004

236 554

488 561

2,065

Différentiel entre la période 1996-2004 et l’année de base (1995)

+ 18 362

(+ 8,4 %)

- 68 756

(- 12,3 %)

- 0,480

( - 18,9 %)

SOURCES :

Martin Lévesque
Attaché de presse
Cabinet du ministre d'État aux Affaires
Municipales et à la Métropole,
À l'Environnement et à l'Eau
Tél. : (418) 521-3911
Huguette Proulx
Conseillère en communication
Direction des communications
Tél. : (418) 521-3823 poste 7085

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017