Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Certificat d’autorisation gouvernementale - Autorisation gouvernementale pour le projet de Mine Dumont

Launay, 25 juin 2015 – Le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. David Heurtel et le ministre délégué aux Mines et ministre responsable de la région de l'Abitibi-Témiscamingue, M. Luc Blanchette, accompagnés du député d’Abitibi-Est, M. Guy Bourgeois, ont annoncé aujourd’hui que Royal Nickel Corporation (RNC) pourra aller de l’avant avec le projet de mine Dumont. Le gouvernement du Québec vient de délivrer un certificat autorisant l’exploitation de ce gisement de nickel à ciel ouvert, situé sur le territoire des municipalités de canton de Launay et de Trécesson, à environ 25 kilomètres à l’ouest de la ville d’Amos.

Le projet Dumont est un gisement nickélifère dont la production totale est évaluée à 4,63 mégatonnes de concentré de nickel. Après une période de construction qui s’échelonnera sur deux années, la durée de vie de la mine sera d’environ 33 ans.

« Au Québec, l’exploitation des ressources naturelles doit se faire de manière responsable et respectueuse des milieux d’accueil. Le projet d'exploitation de Mine Dumont est un bel exemple de projet qui conjugue les trois piliers de développement durable, soit le développement économique et social et la protection de l'environnement. Soyez assurés que le Ministère exercera un contrôle environnemental régulier et qu’il veillera à ce que Royal Nickel Corporation respecte ses engagements. Je suis convaincu que l’entreprise, les citoyens et le ministère continueront à travailler de concert pour assurer le respect de nos principes et de nos lois en matière d’environnement. Ensemble, nous ferons du projet de Mine Dumont une réussite dont seront fiers tous les citoyens de l’Abitibi, et les citoyens de tout le Québec », a affirmé le ministre Heurtel.

Nécessitant un investissement total évalué à plus de 3 milliards de dollars, le projet de Mine Dumont aura des retombées économiques et sociales positives dans la région de l’Abitibi-Témiscamingue. Les différentes phases du projet généreront plusieurs emplois. En effet, près de 1 300 emplois seront créés pendant la période de construction et plus de 500 emplois directs le seront pendant l’exploitation. « En raison de sa situation géographique privilégiée et des infrastructures diverses qui sont déjà en place (pensons seulement aux routes, au chemin de fer, au réseau électrique), le projet de Mine Dumont a toutes les caractéristiques pour devenir une mine locale qui emploiera de la main-d’œuvre locale et régionale, sans compter tous les équipementiers et les fournisseurs de services spécialisés qui en profiteront. Avec l’annonce d’aujourd’hui, le gouvernement continue à envoyer un message clair aux investisseurs : le Québec est un endroit de choix où investir dans le secteur minier! » a déclaré le ministre Blanchette.

Des engagements envers les citoyens et l’environnement

Il est important de souligner que l’acceptabilité du projet est conditionnelle au respect des engagements pris par RNC à l’égard des citoyens et de l’environnement. Le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) a tenu des audiences publiques et a déposé son rapport en septembre 2014. À la suite de l’analyse environnementale et du rapport du BAPE, le ministre a recommandé au Conseil des ministres d’autoriser le projet minier Dumont, car il est acceptable sur le plan environnemental, à condition que l’entreprise mette en œuvre les mesures appropriées.

Dans le cadre de l’application de la procédure d'évaluation et d’examen des impacts sur l’environnement, des améliorations ont été apportées par RNC et plusieurs gains pour l’environnement ont été obtenus. L’entreprise doit notamment respecter les conditions d’autorisation à l’égard des enjeux suivants :

  • la limitation de la quantité de matériel à extraire de la fosse quotidiennement;
  • le suivi de la qualité des eaux à l’effluent minier;
  • la mise en œuvre d’un programme de surveillance et de suivi;
  • l’élaboration d’un plan d’urgence détaillé;
  • la limitation de la durée de validité du certificat d’autorisation.

De plus, afin de préserver le bien-être et la qualité de vie des populations avoisinantes, RNC s’assurera, entre autres :

  • de poursuivre le dialogue avec les communautés;
  • de partager l’information sur les suivis environnementaux grâce à un comité de suivi citoyen;
  • d’élaborer et de mettre en œuvre un Protocole de bon voisinage, un outil visant à favoriser la reconnaissance et la résolution rapides des préoccupations citoyennes;
  • de mettre en œuvre des mesures pour atténuer les impacts potentiels liés au bruit et aux émissions atmosphériques. Ces mesures pourront aller jusqu’à une modulation des activités qui permettra le respect, en tout temps, des normes et critères environnementaux conçus pour préserver la santé et la qualité de vie de la population.

« Je salue le dynamisme de Royal Nickel Corporation, qui a su être à l’écoute des préoccupations de la population et des communautés. C’est dans cet esprit d’ouverture et de concertation avec le milieu que doivent se réaliser les projets qui contribueront à la vitalité et à la prospérité de nos régions », a affirmé le député d’Abitibi-Est, M. Bourgeois.

Pour plus de détails sur les exigences du gouvernement concernant la délivrance de ce certificat d’autorisation à Royal Nickel Corporation, vous pouvez consulter le feuillet d’information accessible au http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/autorisations/documents/mineDumont.pdf.

– 30 –

 

SOURCES :

Marie-Catherine Leduc

Attachée de presse adjointe

Cabinet du ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

Tél. : 418 521-3911

Marie-Ève Dion

Attachée de presse

Cabinet du ministre délégué aux Mines

et ministre responsable des régions de

l’Abitibi-Témiscamingue et Nord-du-Québec

Tél. : 418 521-3911

INFORMATION :

Relations avec les médias

Ministère du Développement durable,

de l’Environnement et de la Lutte contre

les changements climatiques

Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017