Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Une nouvelle initiative accélère la transition mondiale vers les véhicules zéro émission

Sacramento, La Haye et Québec, le 20 août 2015 - La Californie, les Pays-Bas et le Québec ont annoncé aujourd’hui le coup d’envoi de l’Alliance internationale sur les véhicules zéro émission (Alliance VZE) en vue d’accélérer l’adoption à l’échelle mondiale des VZE. Les trois partenaires se mobilisent également afin de convaincre d’autres gouvernements nationaux et infranationaux à se joindre à eux en tant que cofondateurs de l’alliance.

L’adoption à grande échelle de véhicules à propulsion électrique (appelés véhicules zéro émission-VZE, cette dénomination incluant les véhicules tout électriques, hybrides branchables et à pile à combustible) est essentielle afin d’améliorer la qualité de l’air, de limiter les changements climatiques, de mettre fin à la dépendance aux combustibles fossiles et de favoriser la croissance de l’économie sobre en carbone. Cette collaboration internationale accélérera une telle adoption, créera des économies d’échelle et permettra d’exploiter les avantages des VZE.

En tant que membres de l’Alliance VZE, les gouvernements nationaux et infranationaux stimuleront l’innovation et les investissements en plus de faire connaître au reste du monde le marché croissant des VZE et leurs possibilités. Ils favoriseront le recours accru à ces véhicules en échangeant leurs pratiques exemplaires et en insufflant conjointement davantage d’ambition aux politiques qui encouragent l’adoption de VZE.

« Nous atteindrons nos objectifs climatiques à long terme seulement si nous opérons cette transition vers des véhicules plus propres et efficaces au plan énergétique, a indiqué le secrétaire de l’Agence de protection de l’Environnement de la Californie, M. Matt Rodriquez. Nous sommes très heureux d’élargir notre partenariat avec les Pays-Bas et le Québec et nous encourageons d’autres pays, États et provinces à travailler avec nous de manière à convaincre de plus en plus de personnes de tous les horizons à conduire un véhicule zéro émission. »

La Californie et les Pays-Bas sont des chefs de file mondiaux en matière de VZE. La Californie est la terre d’accueil d’un VZE sur six vendu dans le monde, alors qu’aux Pays-Bas, ces véhicules récoltent plus de 5 % des parts de marché. La collaboration environnementale entre ces deux gouvernements remonte à 2013, alors que la ministre de l’Environnement des Pays-Bas, Mme Wilma Mansveld, et le secrétaire de l’Agence de protection de l’environnement de la Californie, M. Matt Rodriquez, ont signé une lettre d’intention pour renforcer leur collaboration au niveau de leurs politiques en matière de transport durable, de changements climatiques et d’énergie. Cela a mené à la signature d’une entente de coopération sur la création de l’Alliance VZE.

« La coopération avec la Californie sur les modes de transport zéro émission, qui a débuté dans le cadre du programme Coast e-Mobility en 2013, a mené à l’obtention du prestigieux Tech Crunch Award par l’équipe Solar Team Eindhoven pour son véhicule Stella Solar ainsi qu’à plusieurs autres résultats concrets dont je suis très fière, a mentionné la ministre Wilma Mansveld.  La prochaine étape est cruciale, puisque nous invitons le reste du monde à se joindre à nous et à bâtir sur les succès de notre collaboration. »

Pour sa part, le Québec affiche le plus important parc de VZE au Canada et constitue présentement près de 50 % du marché canadien. Partenaires depuis 2008 dans le cadre de la création du marché du carbone de la Western Climate Initiative, le Québec et la Californie ont lié leur marché du carbone le 1er janvier 2014, créant ainsi le plus vaste marché du carbone en Amérique du Nord et le premier à être opéré par des États de pays différents. En janvier 2014, ils ont décidé d’étendre leur collaboration aux stratégies liées aux VZE en vue d’apprendre de leurs pratiques exemplaires respectives dans ce domaine de développement technologique prometteur et de transport zéro carbone.

« L’adoption de VZE constitue l’une des stratégies du Québec pour réduire son bilan d’émissions de gaz à effet de serre (GES) dans le secteur des transports. Elle offre également des possibilités intéressantes aux entreprises québécoises qui ont une solide expertise dans le domaine des batteries pour VZE, de la motorisation électrique, des bornes de recharge et des autres composantes des VZE, a soutenu pour sa part le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. David Heurtel.  Notre participation à l’Alliance nous permettra de démontrer les nombreux avantages pour nos sociétés d’opter pour des modes de transport non polluants, notamment en ce qui a trait à la qualité de l’air des villes et à la création d’emplois dans ce secteur prometteur de développement économique. Ensemble, nous pouvons lutter contre les changements climatiques afin d’assurer une qualité de vie à nos enfants. »

La Californie vise 1,5 million de VZE sur ses routes d’ici 2025. En mai 2014, elle a dévoilé, en compagnie du Connecticut, du Maryland, du Massachusetts de l’État de New-York, de l’Oregon, du Rhode Island et du Vermont, un plan qui vise à accroître le nombre de voitures propres au pays.Ce plan comprend la mise en œuvre de mesures incitant les parcs de véhicules privés à se procurer des VZE, la planification et le financement d’infrastructures pour les VZE telles que des bornes de recharge, ainsi que le suivi des progrès vers l’objectif combiné de 3,3 millions de VZE sur les routes états-uniennes d’ici 2025. L’Alliance internationale VZE constitue une étape additionnelle de l’engagement de la Californie à accélérer l’adoption de véhicules zéro émission.

Possédant déjà le plus important réseau de bornes de recharge pour véhicules électriques au monde, les Pays-Bas sont prêts à étendre l’utilisation de ceux-ci à d’autres véhicules zéro émission sur leurs routes. Par l’entremise de leur programme Coast e-Mobility, les Pays-Bas ont développé une collaboration avec la Californie en matière d’échange de connaissances ainsi que d’innovation et de développement d’affaires. Des joueurs importants comme Tesla Motors, Zero Motorcycles et Greenlots ont choisi les Pays-Bas comme leur porte d’entrée dans le marché européen.

Le réseau québécois de recharge publique, développé en collaboration avec plus de 100 partenaires publics et privés, est désormais bien établi dans toutes les régions. Les politiques gouvernementales ont joué un rôle déterminant dans la réalisation de ces progrès en proposant des mesures incitatives à l’achat de VZE et à l’installation de bornes de recharge à domicile et au travail. Ainsi, l’adoption des VZE progresse rapidement au Québec avec une augmentation de 134 % du nombre de VZE immatriculés au cours des 16 derniers mois. Comme près de 100 % de l’électricité produite au Québec provient de sources locales d’énergie renouvelable comme l’hydroélectricité et l’énergie éolienne, les VZE s’y avèrent un choix sensé pour réduire les émissions de GES.

- 30 -

SOURCE :

Guillaume Bérubé

Attaché de presse

Cabinet du ministre du Développement durable, de l’Environnement
et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec

Tél. : 418 521-3911

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017