Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Mise en œuvre du Protocole de Kyoto :
André Boisclair réclame la nomination d’un négociateur fédéral

Québec, le 20 février 2003 – Le ministre d’État aux Affaires municipales et à la Métropole, à l’Environnement et à l’Eau, M. André Boisclair, a réclamé aujourd’hui, dans le cadre de la commission parlementaire sur le Protocole de Kyoto qui se déroule présentement à Québec, la nomination par le gouvernement fédéral d’un négociateur en chef afin de négocier avec le Québec une entente bilatérale sur la mise en œuvre du Protocole de Kyoto sur le territoire québécois.

« Le gouvernement fédéral manque de transparence. Il envoie des signaux différents et contradictoires selon que l’on parle au ministère de l’Environnement ou des Ressources naturelles. Cette situation alimente la confusion et nuit aux entreprises québécoises. Elle nous écarte aussi d’une mise en œuvre du Protocole respectueuse des meilleurs préceptes environnementaux », a déclaré le ministre Boisclair.

Le ministre a écrit aujourd’hui à son homologue fédéral, M. David Anderson, au ministre de Ressources naturelles, M. Herb Dhaliwal, ainsi qu’au ministre des Affaires Intergouvernementales, M. Stéphane Dion, pour officialiser cette demande.

Monsieur Boisclair a formulé cette demande à la suite de la présentation des représentants de l’Association de l’Aluminium du Canada (AAC) qui rappelaient que des réductions importantes de GES ont déjà été réalisées au Québec et ce, sur une base volontaire. L’AAC a dit souhaiter que les provinces aient la responsabilité de la mise en œuvre du Protocole de Kyoto sur leur territoire. L’AAC a de plus affirmé dans sa présentation que la négociation d’une entente bilatérale entre le gouvernement du Canada et du Québec devrait permettre une répartition équitable de l’effort de réduction.

« Le Québec est prêt, aujourd’hui même, à nommer un négociateur québécois afin d’entamer des discussions formelles avec le gouvernement fédéral.  Nous sommes sérieux lorsque nous discutons avec nos partenaires de la mise en œuvre du Protocole de Kyoto au Québec. Nous souhaitons que nos discussions avec le gouvernement fédéral se fassent avec la même cohérence et le même sérieux. Seul un canal unique et officiel entre le Québec et le gouvernement fédéral nous permettra d’atteindre cet objectif », a conclu le ministre Boisclair.

- 30 –

SOURCES :

Jean-Louis Laplante
Directeur des communications
Cabinet du ministre d'État aux
Affaires municipales et à la Métropole,
À l'Environnement et à l'Eau
Tél. : (418) 521-3911
Robert Noël de Tilly
Secrétaire général
Bureau sur les changements climatiques
Tél. (418) 521-3813, poste 4980

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017