Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Marché du carbone : le Québec et l’Ontario collaboreront à l’élaboration de nouveaux protocoles de crédits compensatoires

Québec, 11 septembre 2015 – Le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. David Heurtel, annonce que le Québec et l’Ontario s’engagent à travailler de concert à l’élaboration de nouveaux protocoles de crédits compensatoires. Cet accord entre les deux provinces marque un pas de plus dans l’évolution du marché du carbone nord-américain de la Western Climate Initiative.

« En travaillant en collaboration avec notre partenaire ontarien à l’élaboration de nouveaux protocoles, nous encouragerons non seulement les entreprises québécoises et ontariennes à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre (GES), mais aussi à développer de nouvelles technologies propres qui contribueront à relancer notre économie. Ensemble, nous pouvons lutter contre les changements climatiques afin d’assurer une qualité de vie à nos enfants », a déclaré le ministre Heurtel.

Soulignons que ces nouveaux protocoles de crédits compensatoires permettront à des entreprises des deux provinces, qui ne sont pas directement visées par un système de plafonnement et d’échange de droits d’émission de GES, de participer au marché du carbone en réalisant des projets innovants visant la réduction d’émissions de GES. Ces réductions, calculées sous forme de crédits compensatoires, pourront par la suite être vendues aux grandes entreprises assujetties au marché.

Présentement, au Québec, les projets concernant la gestion des lisiers en agriculture, la destruction du méthane dans les lieux d’enfouissement et la destruction des substances appauvrissant la couche d’ozone (SACO) contenues dans les mousses isolantes et les réfrigérants sont admissibles à l’obtention de crédits compensatoires. Les nouveaux protocoles multiplieront les possibilités de réduction d’émissions de GES, tant au Québec qu’en Ontario, contribuant ainsi à la transition vers une économie prospère et sobre en carbone.

Rappelons que le Québec et l’Ontario forment une alliance dynamique en matière de lutte contre les changements climatiques. Les deux gouvernements ont par ailleurs réitéré cet engagement de collaboration aujourd’hui, à l’occasion d’une rencontre du Conseil des ministres conjoint Québec-Ontario, en signant le Protocole d’entente concernant les actions concertées sur les changements climatiques et les mécanismes de marché. Ce dernier vient bonifier les différents éléments contenus dans un protocole similaire signé en 2014 en plus d’en ajouter. Il tient notamment compte de la déclaration conjointe des premiers ministres Wynne et Couillard, faite en avril dernier, à l’égard des systèmes de plafonnement et d’échange de droits d’émission de GES.

– 30 –

SOURCE :

Guillaume Bérubé

Attaché de presse

Cabinet du ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

Tél. : 418 521-3911

INFORMATION :

Relations avec les médias

Ministère du Développement durable,

de l’Environnement et de la Lutte contre

les changements climatiques

Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017