Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Projet de construction de la centrale Eastmain 1-A et de dérivation de la rivière Rupert :
Le ministère de l’Environnement du Québec octroie 200 000 $ pour soutenir la participation du public à l’examen du projet

Québec, le 7 mars 2003 – Le ministre d’État aux Affaires municipales et à la Métropole, à l’Environnement et à l’Eau, M. André Boisclair, annonce aujourd'hui la création d’un programme de soutien financier de 200 000 $  lié au projet de construction de la centrale Eastmain 1-A et de dérivation de la rivière Rupert. Ce programme vise à encourager les personnes, les groupes et les administrations locales à participer aux consultations publiques organisées dans le cadre de l’évaluation environnementale du projet d’Hydro-Québec. Le programme d’aide financière découle du projet d’entente administrative sur la coordination des évaluations environnementales convenue entre les Cris du Québec, l’Agence canadienne d’évaluation environnementale et le ministère de l’Environnement du Québec, projet d’entente qui a été rendu public le 28 février 2003.

Le ministre Boisclair fera connaître les modalités du programme dans les prochains jours. On sait toutefois qu’une première tranche de 50 000 $ sera allouée pour les consultations sur la Directive préliminaire, c’est-à-dire les instructions données au promoteur pour la réalisation de son étude d’impact. Cette directive sera élaborée par le Comité d’évaluation créé dans le cadre de la Convention de la baie James et du Nord québécois.

Pour la première phase du processus d’évaluation, les demandes d’aide financière devront avoir été reçues pour le 11 avril puisque les consultations sur la Directive préliminaire auront lieu au printemps. Une seconde tranche de 150 000 $ sera disponible en 2004, pour les audiences publiques qui suivront la publication de l’étude d’impact et où seront examinés les impacts du projet et les enjeux qu’il soulève.

« Les consultations publiques constituent une étape importante du processus d’évaluation. Dans ce contexte, il nous apparaît essentiel que les citoyennes et les citoyens s’expriment librement. En proposant ce programme de soutien financier, nous souhaitons une plus large participation citoyenne et qu’ainsi, la volonté de transparence du gouvernement prenne tout son sens » a déclaré le ministre André Boisclair.

- 30 -

SOURCES :

Martin Lévesque
Attaché de presse
Cabinet du ministre d'État aux Affaires
Municipales et à la Métropole,
À l'Environnement et à l'Eau
Tél. : (418) 521-3911
Louise Hamel
Conseillère en communication
Direction des communications
Tél. : (418) 521-3823 poste 8025

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017