Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Sommet des Amériques sur le climat - Le Mexique, l’Ontario et le Québec conviennent d’accroître leur coopération en matière de lutte contre les changements climatiques

Jalisco (Mexique), le 1er septembre 2016 – Réunis au Sommet des Amériques sur le climat dans l’État de Jalisco au Mexique, le secrétaire à l’Environnement et aux Ressources naturelles du Mexique (SEMARNAT), M. Rafael Pacchiano Alamán, le ministre de l’Environnement et de l’Action en matière de changement climatique de l’Ontario, M. Glen R. Murray, et le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec, M. David Heurtel, ont signé hier une déclaration commune témoignant de leur esprit de coopération dans la mise en œuvre de l’Accord de Paris signé en décembre 2015.

Par cette déclaration, les trois partenaires souhaitent approfondir leur collaboration sur les systèmes de plafonnement et d’échange de droits d’émission (SPEDE) de gaz à effet de serre (GES) et partager leurs pratiques gagnantes en matière de réduction d’émissions de GES et d’adaptation aux impacts des changements climatiques. Le Québec, le Mexique et l’Ontario se sont également entendus pour promouvoir conjointement les marchés du carbone en Amérique du Nord.

Le secrétaire Pacchiano Alamán a souligné l'urgence d'agir collectivement pour faire face aux effets néfastes des changements climatiques. Il a également souligné l'importance de la participation des gouvernements infranationaux à l'ordre du jour mondial en matière de climat, « parce que c’est au niveau local que se trouvent les plus grandes opportunités de réduire les émissions de gaz à effet de serre ».

« Le Québec est très actif en matière de lutte contre les changements climatiques et d’adaptation aux impacts de ces changements. Il croit en une action concertée et cohérente avec un maximum de partenaires pour relever ce défi planétaire », a soutenu le ministre David Heurtel au moment de signer cette déclaration. « Au nom du gouvernement du Québec, je veux assurer l’Ontario et le Mexique de l’entière collaboration du Québec dans leur mise en œuvre de marchés du carbone efficaces. Ensemble, contribuons à une société plus prospère, plus responsable et plus sobre en carbone pour nos enfants et les générations futures. »

« L'Ontario est heureuse de participer au 2e Sommet des Amériques sur le climat à Jalisco, au Mexique, et encouragée par les mesures prises par le Mexique en vue d'un projet pilote visant à établir un marché du carbone », a déclaré le ministre Murray. Nous reconnaissons qu'il y a un mouvement mondial en faveur de la fixation d'un prix au carbone, notamment parmi les juridictions d’Amérique du Nord, et nous sommes convaincus que la mise en œuvre des divers instruments d’un marché du carbone est le moyen le plus efficace de garantir la réduction des émissions de gaz à effet de serre tout en stimulant l'économie. »

Rappelons que le Québec a lié son SPEDE à celui de la Californie le 1er janvier 2014 et qu’une entente bilatérale a été signée entre le gouvernement du Québec et le SEMARNAT visant à renforcer la coopération en matière d’environnement et de changements climatiques. En mai dernier, l’Ontario adoptait une loi et un règlement qui lui permettront de mettre sur pied un SPEDE d’ici le 1er janvier 2017. Pour sa part, le Mexique s’est déjà doté des pouvoirs habilitants relatifs à la mise en œuvre d’un SPEDE sur son territoire et vise un projet-pilote à cet effet dès cet automne.

Le secrétaire Pacchiano Alamán ainsi que les ministres Glen Murray et David Heurtel ont tenu, par cette déclaration commune, à réaffirmer la nécessité d’agir de concert avec d’autres partenaires en matière de lutte contre les changements climatiques, notamment par le recours aux marchés du carbone, dans le but de réaliser des réductions d’émission de GES tout en maintenant une économie concurrentielle et équitable.

 - 30 -

SOURCE :

Emilie Simard
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec
Tél. : 418 521-3911

INFORMATION :

Relations médias
Ministère du Développement durable,
de l'Environnement et de la Lutte contre les
Changements climatiques
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017