Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Changements climatiques : Le Québec participe à la conférence des Nations Unies à Marrakech

Québec, le 12 novembre 2016 – La 22e session de la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CdP-22) se tient à Marrakech, au Maroc, du 7 au 18 novembre 2016. Le ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. David Heurtel, fera partie de la délégation québécoise présidée par le premier ministre du Québec, M. Philippe Couillard. La mission du ministre s’échelonnera du 12 au 17 novembre.

Dans le cadre de cette conférence, le ministre continuera de faire valoir l’engagement des États fédérés qui, comme le Québec, sont des acteurs de premier plan de la lutte contre les changements climatiques. Il profitera de plusieurs tribunes afin de promouvoir auprès de la communauté internationale les diverses initiatives mises en œuvre au Québec, dont le marché du carbone Québec-Californie, auquel se joindra sous peu l’Ontario, et qui représente le seul marché du carbone transfrontalier en exploitation au monde, ainsi que ses plans d’action sur les changements climatiques et sur l’électrification des transports. Ces initiatives contribuent à faire du Québec l’un des chefs de file en matière de lutte contre les changements climatiques sur les scènes canadienne, nord-américaine et internationale. Le ministre Heurtel participera à plusieurs événements parallèles à la CdP-22 et rencontrera des partenaires stratégiques du Québec afin de renforcer ses alliances bilatérales et multilatérales.

Rappelons que la conférence de Marrakech réunit plusieurs milliers de participants du monde entier, dont des représentants gouvernementaux, des scientifiques et des représentants de la société civile. Selon certains, si la CdP-21 était celle des décisions importantes, la CdP-22 doit être celle de l’action, notamment en matière de coopération et de financement climatiques, en particulier avec les pays insulaires et les États africains, et aux chapitres de l’adaptation aux impacts des changements climatiques et des transferts technologiques.

« L’accord de Paris a donné une légitimité internationale aux mécanismes de marché du carbone et a reconnu l’importance de l’engagement de tous les niveaux de gouvernement et d’autres acteurs dans la lutte contre les changements climatiques. Je me rends donc au Maroc avec toute la fierté que nous procurent les résultats obtenus au Québec dans ce domaine et avec la conviction que nous pouvons inspirer d’autres États dans leurs engagements prochains en faveur d’une plus grande solidarité universelle devant ce défi important du XXIe siècle », a déclaré le ministre David Heurtel à son départ pour Marrakech aujourd’hui.

- 30 –

SOURCE :

Emilie Simard
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3911

INFORMATION :

Relations médias
Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017