Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Le gouvernement du Québec donne le feu vert aux travaux d'urgence menant au démantèlement du navire Kathryn Spirit

Québec, le 16 décembre 2016 – Les travaux de construction d’un batardeau préalables au démantèlement du navire Kathryn Spirit pourront débuter incessamment. Le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. David Heurtel, la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie et ministre responsable de la Montérégie, Mme Lucie Charlebois, et le whip en chef du gouvernement et député de Huntingdon, M. Stéphane Billette, ont annoncé, aujourd’hui, que le Conseil des ministres a pris un décret d’urgence permettant à la Garde côtière canadienne de procéder à ces travaux.

« Comme les travaux doivent débuter avant que les glaces n’enveniment la situation, nous devions agir rapidement. Cette décision exceptionnelle du gouvernement est la meilleure dans les circonstances, pour assurer la sécurité publique, pour protéger l’environnement et pour préserver l’activité maritime », a soutenu le ministre Heurtel.

Abandonné dans le lac Saint-Louis, près de la centrale hydroélectrique de Beauharnois, le navire constitue aujourd’hui une menace pour l’environnement, puisqu’il risque la submersion au cours de l’hiver, ce qui pourrait entraîner une contamination du milieu aquatique par les hydrocarbures résiduels contenus à bord.

Le démantèlement du navire nécessite la construction rapide d’un batardeau afin de créer une cale sèche autour de lui, de le stabiliser, de le protéger des glaces et de prévenir sa submersion accélérée par la montée du niveau du lac Saint-Louis au cours de l’hiver. La construction de ce batardeau exige des travaux de remblayage sur une superficie supérieure à 5 000 mètres carrés dans le lac Saint-Louis. Ceux-ci seraient normalement assujettis à la procédure d’évaluation et d’examen des impacts sur l’environnement, mais le décret d’urgence permet qu’ils en soient soustraits et que le projet soit autorisé au moyen d’un certificat d’autorisation gouvernemental. Ainsi, la construction du batardeau pourra débuter dès aujourd’hui. Le démantèlement du Kathryn Spirit, puis l’enlèvement du batardeau, sont, par le fait même, maintenant permis.

« La situation devenait critique. Il fallait agir rapidement et travailler en collaboration avec le gouvernement fédéral dans ce dossier. C’est ce que nous avons fait », a soutenu la ministre Charlebois.

« Depuis son arrivée, ce navire semait la controverse dans la région, principalement parce qu’il était une source d’inquiétude pour l’environnement pour certains et, surtout, un désagrément visuel pour d’autres. Le dossier a également fait l’objet d’une grande couverture médiatique. Je suis donc très heureux du dénouement que nous annonçons aujourd’hui », a conclu le député Stéphane Billette.

 – 30 –

SOURCE :

Emilie Simard
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3911

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017