Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Présentation par le Québec et le GO-Biz de la Californie d’un autobus scolaire entièrement électrique à Palo Alto - Le manufacturier canadien, Autobus Lion, annonce qu’il prévoit installer une nouvelle usine en Californie

PALO ALTO, le 31 janvier 2017 – Le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. David Heurtel, et le directeur adjoint des infrastructures liées aux véhicules zéro émission du Bureau du commerce et du développement économique du gouverneur de la Californie (GO-Biz), M. Tyson Eckerle, ‎ont présenté aujourd’hui l’autobus scolaire électrique eLion à Palo Alto. Premier autobus scolaire électrique de type « C » fabriqué en Amérique du Nord, l’eLion utilise une technologie conçue et financée en partie par les revenus tirés du système de plafonnement et d’échange de droits d’émission de gaz à effet de serre (GES) du Québec, lequel est lié à celui de la Californie.

 « Je salue le leadership d’Autobus Lion qui, avec son eLion, a littéralement redéfini les standards de l’autobus scolaire, s’imposant rapidement comme un leader nord-américain dans le domaine, a déclaré le ministre Heurtel. L’électrification des transports fait partie des solutions prometteuses pour lutter contre les changements climatiques et moderniser l’économie du Québec. C’est pourquoi notre gouvernement est fier d’appuyer, grâce aux revenus du marché du carbone versés au Fonds vert, des entreprises novatrices comme Autobus Lion, qui nous permettent de faire un pas de plus vers une économie moderne, durable et plus sobre en carbone pour notre propre bien-être et pour celui de nos enfants. »

Aujourd’hui, M. Eckerle et le président d’Autobus Lion, M. Marc Bédard, ont annoncé qu’avec l’aide de GO-Biz, le manufacturier d’autobus canadien envisage d’installer une nouvelle usine de fabrication pour sa e-lion dans l’État de la Californie. L’État compte aider Autobus Lion à trouver un emplacement pour sa nouvelle installation lorsque la production s’accélérera.

« GO-Biz est fier d’établir un partenariat avec Autobus Lion pour favoriser l’implantation d’une nouvelle usine de fabrication d’autobus électriques en Californie et pour atteindre l’objectif du gouverneur Brown, soit celui de mettre 1,5 million de véhicules zéro émission sur les routes d’ici 2025, a ajouté M. Eckerle. L’autobus scolaire électrique de type "C" eLion fait la démonstration que nous pouvons sensiblement améliorer la santé de nos enfants en déployant des véhicules zéro émission là où c’est le plus important, à savoir à la maison et à l’école. »

L’eLion est un parfait exemple des avantages qu’offrent le leadership et la collaboration des deux régions en matière de lutte contre les changements climatiques, la croissance économique étant stimulée par leurs investissements et leur esprit d’innovation dans le secteur des technologies propres. Depuis le lancement de leur système de plafonnement et d’échange de droits d’émission de gaz à effet de serre respectif en 2013, le Québec et la Californie ont investi, par l’entremise du Fonds vert du Québec et du fonds visant les gaz à effet de serre de la Californie, plus de 5,5 milliards de dollars, dans des initiatives et des technologies. Bon nombre de ces investissements ont soutenu l’innovation dans le domaine du transport, ce secteur étant le plus grand émetteur de GES tant en Californie qu’au Québec.

Les autobus scolaires parcourent, aux États-Unis, environ quatre milliards de milles chaque année, et ils consomment au-delà de 800 millions de gallons d’essence et de carburant diesel. Selon une étude menée en Californie en 2001, la quantité de gaz d’échappement des véhicules diesel pourrait être jusqu’à quatre fois plus élevée que la quantité produite par les automobiles et jusqu’à huit fois supérieure au taux moyen dans l’air pour l’ensemble de l’État. Comme l’indique l’Agence des États-Unis pour la protection de l’environnement (EPA), les gaz d’échappement des autobus ont des incidences nuisibles sur la santé humaine, particulièrement sur celle des enfants, qui ont un rythme respiratoire plus rapide que les adultes et dont les poumons ne sont pas encore entièrement développés.

 L’eLion a été conçu par Autobus Lion, une entreprise du Québec, et il est l’emblème de l’industrie du véhicule électrique en pleine effervescence dans la province. Les autobus scolaires zéro émission suscitent énormément d’intérêt dans les commissions scolaires parce qu’ils contribuent à assainir notre planète et l’air que respirent les enfants, dont les poumons, en pleine formation, sont particulièrement vulnérables aux émissions des véhicules. Les autobus zéro émission sont aussi admissibles à un incitatif à l’achat rendu possible grâce aux systèmes de plafonnement et d’échange de droits d’émission de GES du Québec et de la Californie, qui visent à implanter des technologies, comme celle de l’eLion, dans les communautés qui ont le plus besoin de réduire leur pollution.

La Californie et le Québec ont uni leur système de plafonnement et d’échange de droits d’émission de GES respectif afin de créer le premier marché du carbone au monde à être conçu et expoité par des États de pays différents. La province de l’Ontario devant se joindre au groupe en 2018, le marché représentera sous peu une population de 62 millions de personnes et un produit intérieur brut (PIB) de plus de 3,7 mille milliards de dollars. Au fur et à mesure que le marché du carbone s’étendra, le bassin d’experts techniques dans les régions participantes augmentera, lui aussi, ce qui favorisera l’entrée sur le marché d’autres innovations et solutions liées à la lutte contre les changements climatiques.

Le Fonds vert du Québec

Au Québec, tous les revenus provenant du marché du carbone sont versés au Fonds vert et affectés au financement des différentes initiatives énoncées dans le Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques, qui vise à réduire les émissions de GES et à aider la société québécoise à s’adapter aux effets des changements climatiques.

Bureau du commerce et du développement économique du gouverneur de la Californie (GO-Biz)

Le Bureau du commerce et du développement économique du gouverneur de la Californie (GO-Biz) a été fondé par le gouverneur Edmund G. Brown Jr dans le but d’en faire le guichet unique en Californie en matière de développement économique et de création d’emplois. GO-Biz offre une gamme de services aux propriétaires d’entreprises, notamment l’attraction, le maintien et la croissance des services, la sélection des sites, l’assistance à la délivrance des permis, les directives réglementaires, l’aide aux petites entreprises, l’expansion du commerce international, l’aide auprès du gouvernement de l’État, et bien d’autres encore.

-30-

SOURCES :

Emilie Simard
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3911

Brook Taylor
Directeur des communications
Bureau du commerce et du développement économique du gouverneur de la Californie (GO-Biz)
Tél. : 916 322-0667

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991


 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017