Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Le leadership du Québec en matière de lutte contre les changements climatiques mis en valeur à la conférence VerdeXchange sur les technologies propres

Québec, le 6 février 2017 – Invité à présenter les initiatives du Québec en matière de lutte contre les changements climatiques lors de la conférence VerdeXchange qui se tenait cette semaine à Los Angeles, le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. David Heurtel, a également fait valoir le leadership des États fédérés dans ce domaine, donnant l’exemple du partenariat du Québec et de la Californie dans le cadre de leur marché du carbone commun.

« En 2014, le Québec et la Californie ont annoncé un partenariat sans précédent dans le monde pour lier leur marché du carbone, ce qui a conduit à la création du plus vaste marché en Amérique du Nord et du premier au monde à être exploité par des États de pays différents. Depuis, notre marché a fait son chemin; l’Ontario s’y joindra sous peu et d’autres provinces canadiennes, États américains et pays, tels le Mexique, la Suisse et la Chine, se montrent intéressés », a souligné le ministre Heurtel.

Participant à la séance plénière d’ouverture aux côtés des sénateurs de la Californie, MM. Robert Hertzberg et Bob Wieckowski (également président du Comité sur la qualité de l’environnement), et du secrétaire aux ressources naturelles de la Californie, M. John Laird, le ministre Heurtel a décrit le marché du carbone Québec-Californie comme un outil incontournable pour réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES), mais aussi comme un moyen efficace de moderniser l’économie et de stimuler l’innovation.

Un peu plus tard dans la journée, le ministre a participé au dîner-conférence qui se tenait sur le thème « Are California and Québec’s Climate and Energy Policies, a Drag On Their Regions’s Economic Growth? ». Aux côtés de la présidente du California Air Resources Board (ARB), Mme Mary Nichols, et de l’ancien maire de Long Beach, M. Bob Foster, le ministre Heurtel a fait la démonstration que la lutte contre les changements climatiques est un pôle incontournable de développement économique. « Environnement et économie vont de pair. »

Au Québec, 100 % des revenus du marché du carbone sont versés au Fonds vert afin, notamment, de développer les transports collectifs, de favoriser l’électrification des transports et le déploiement des technologies vertes et de mettre en œuvre des mesures visant l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables. Jusqu’à maintenant, le marché du carbone a généré des revenus de plus de 1,4 milliard de dollars pour le Québec, et d’ici 2020, plus de 3,3 milliards de dollars auront été investis pour lutter contre les changements climatiques et soutenir le développement de nouvelles filières technologiques, créatrices d’emplois.

En marge de la conférence, le ministre a eu des entretiens avec des membres de gouvernements et avec des représentants d’entreprises et d’organismes internationaux. Il a notamment rencontré Mme Janea Scott, de la California Plug-In Electric Vehicle Collaborative, une organisation publique-privée favorisant l'adoption des véhicules électriques. Il a également eu un entretien avec Mme Mary Nichols, à qui il a exprimé la volonté du Québec de continuer à travailler étroitement avec la Californie afin de promouvoir les véhicules électriques, au même titre qu'il le fait dans le dossier du marché du carbone.

Le ministre a profité de sa présence en Californie pour participer, à Palo Alto, à une activité de démonstration du E-Lion, un autobus scolaire 100 % électrique de l’entreprise québécoise Autobus Lion, financé en partie par le Fonds vert. Il a salué le leadership de cette entreprise qui s’est rapidement imposée comme un leader nord-américain dans son domaine d’activité, ses véhicules étant déjà disponibles dans plusieurs provinces canadiennes et États américains, dont le Massachusetts et la Californie. À terme, la compagnie désire proposer une flotte de véhicules scolaires électriques aux États-Unis et mettre ainsi de l’avant les technologies et le savoir-faire québécois.

L’événement se tenait à l’Electric Power Research Institute (EPRI), et le ministre Heurtel a été accueilli par le directeur de l’organisation, M. Mark Duvall, et par le directeur des programmes, M. Dan Bowermaster. Enfin, le ministre a eu une rencontre avec M. Anthony Eggert, directeur chez @ClimateWorks Foundation, un organisme qui vise à mobiliser les forces philanthropiques américaines et internationales au profit de la lutte contre les changements climatiques.

À propos de VerdeXchange

VerdeXchange est un événement international annuel qui, depuis 10 ans, regroupe des spécialistes du secteur de l’énergie et des technologies propres, des dirigeants du milieu des affaires, des élus et des hauts fonctionnaires afin de favoriser le partage des meilleures pratiques, initiatives et innovations technologiques. Le Québec y était fièrement représenté encore cette année. Les représentants de trois entreprises québécoises de premier plan, très actives aux États-Unis, Autobus Lion, Aquartis et Rackam, ont participé à la conférence. Ils ont notamment pu présenter, en tant que panélistes, leurs technologies de pointe dans les domaines de l’électrification des transports, de la gestion des eaux usées et de l’énergie solaire.

- 30 -

SOURCE :

Emilie Simard
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3911

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère du Développement durable,
de l’Environnement et de la Lutte contre
les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017