Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Installations septiques résidentielles : Un nouveau règlement bonifié pour les Îles-de-la-Madeleine en vigueur dès le 26 avril 2017

Cap-aux-Meules, le 13 avril 2017. – Les modifications apportées au Règlement sur l’évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées (Q-2, r. 22) annoncées le printemps dernier par le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. David Heurtel, entreront en vigueur dès le 26 avril 2017. Depuis sa prépublication en avril 2016, le Règlement a été modifié afin que les propriétaires de résidences isolées existantes situées aux Îles-de-la-Madeleine qui doivent installer un système de traitement avec désinfection puissent bénéficier de quatre solutions autres que l’installation d’un système de traitement avec déphosphatation. Ces modifications permettront de faciliter les travaux de mise aux normes des installations septiques tout en garantissant la protection de l’environnement et la santé publique.

Le député des Îles-de-la-Madeleine, M. Germain Chevarie, se réjouit des modifications apportées dans le cadre de cette première phase de la réforme du Règlement annoncée au printemps 2016.

Une deuxième phase de la réforme réglementaire est en cours et permettra, dès cette année, de proposer des solutions additionnelles.

Citations :

« Les modifications apportées au Règlement permettent d’offrir rapidement à des propriétaires de résidences isolées existantes des solutions abordables, pérennes et respectueuses de l’environnement pour l’évacuation et le traitement de leurs eaux usées. Notre gouvernement poursuit l’étude d’autres approches qui pourront être inscrites dans la réglementation à moyen terme. Le traitement adéquat des eaux usées est un défi constant que nous devons relever ensemble. Il en va de la santé et de la sécurité de nos collectivités ainsi que de la pérennité des écosystèmes qui nous entourent. »

David Heurtel, ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

« Compte tenu que des citoyens des Îles-de-la-Madeleine sont aux prises avec des problèmes lorsqu’ils doivent installer un système de traitement avec désinfection, ils pourront utiliser les quatre solutions additionnelles offertes, ce qui facilitera les travaux de mise aux normes de leur installation septique, tout en garantissant la protection de l’environnement et la santé publique. Bien que ça ne résolve pas l’ensemble de la problématique, c’est un pas vers la bonne direction et ce peut être une amélioration de la situation dans plusieurs cas. Nous poursuivrons également les travaux afin de suggérer d’autres solutions qui tiennent compte des enjeux et des contraintes particulières des Îles-de-la-Madeleine. »

Germain Chevarie, député des Îles-de-la-Madeleine

Faits saillants :

Le Règlement offre quatre nouvelles solutions aux propriétaires de résidences isolées existantes qui sont contraints d’installer un système de traitement tertiaire avec déphosphatation et prévoit une disposition particulière applicable aux Îles-de-la-Madeleine. Celle-ci permettra aux propriétaires d’une résidence isolée existante qui sont contraints d’installer un système de traitement tertiaire avec désinfection d’avoir recours aux mêmes solutions de rechange :

  • Mettre en commun un système de traitement d’eaux usées avec désinfection pour deux résidences isolées existantes;
  • Mettre en place une fosse de rétention à vidange totale (réservoir étanche) pour faire la rétention des eaux usées avant leur vidange et leur transport vers un site autorisé;
  • Installer un cabinet à terreau (toilette à compost) avec fosse de rétention pour les eaux ménagères avant leur vidange;
  • Faciliter la mise en place de systèmes de traitement étanches qui rejettent les eaux usées dans un réseau d’égout municipal;
  • La deuxième et la troisième solution seront permises dans la mesure où la municipalité concernée appliquera un programme triennal d’inspection des fosses de rétention qui seront installées dans une telle situation, afin d’en vérifier l’étanchéité.

De plus, le Règlement :

  • Reconnaît le scellement des puits effectué en vertu de l’ancien Règlement sur le captage des eaux souterraines (RCES);
  • Permet aux propriétaires d’une résidence isolée existante ou nouvelle d’installer un cabinet à terreau (toilette à compost) certifié conforme à la norme NSF/ANSI 41, à certaines conditions. Dans les situations où l’installation d’un cabinet à terreau est déjà permise, l’exigence d’utiliser un modèle certifié s’appliquera deux ans après l’entrée en vigueur du Règlement;
  • Permet que les eaux usées d’un bâtiment accessoire utilisé à des fins privées soient dirigées vers le dispositif de traitement et d’évacuation des eaux usées desservant la résidence isolée.

Tel qu’il a été annoncé dans le budget 2017-2018, les propriétaires d’une habitation résidentielle qui devront faire des travaux de mise aux normes de leur installation d’assainissement des eaux usées seront admissibles à un crédit d’impôt remboursable s’ils concluent une entente avec un entrepreneur qualifié avant le 1er avril 2022. Ce crédit d’impôt ne vise que les propriétaires de résidences principales ou secondaires, dans la mesure où celles-ci sont habitables à l’année et généralement occupées par ces derniers. En outre, il ne s’applique qu’aux habitations résidentielles qui ne sont pas raccordées à des réseaux d’égout municipaux. La valeur du crédit d'impôt remboursable correspondra à 20 % des dépenses admissibles d’un particulier qui excéderont 2 500 $. Elle atteindra un maximum de 5 500 $. On estime que cette aide additionnelle profitera à quelque 32 000 propriétaires au Québec.

Le 20 avril 2016, le gouvernement du Québec a prépublié un projet de modification réglementaire soumis à la consultation publique jusqu’au 19 juin 2016. Quelques bonifications ont été apportées à la version juridique prépubliée en avril 2016, notamment pour :

  • Permettre aux propriétaires de conserver les composantes existantes qui sont performantes et fonctionnelles lors de la réfection partielle d’une installation septique;
  • Introduire un délai de deux ans avant d’exiger des propriétaires que leurs nouvelles fosses de rétention préfabriquées installées soient munies d’un dispositif de détection du niveau des eaux;
  • Tenir compte du climat québécois lors de l’installation du cabinet à terreau.

Lien connexe :

Le Règlement modifiant le Règlement sur l’évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées (Q-2, r. 22) est disponible sur le site Web du Ministère.

– 30 –

SOURCES :

Emilie Simard
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3911

Noémie Déraspe
Attachée politique
Bureau de circonscription du député des Îles-de-la-Madeleine
418 986-4140

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017