Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Québec investit 15 M$ dans la capture et la valorisation du CO2 pour réduire les GES

Québec, 27 avril 2017 – Le gouvernement du Québec a confirmé aujourd’hui une aide financière de 15 M$ à CO2 Solutions afin d’appuyer la mise sur pied du projet Valorisation Carbone Québec. Ce projet réunit l’entreprise CO2 Solutions, l’Université Laval et des organismes des secteurs privé et public, qui collaboreront au développement et à la démonstration de solutions combinant la capture du gaz carbonique (CO2) provenant des industries et sa valorisation subséquente en produits à valeur ajoutée. Par ce maillage entreprise-université, le gouvernement souhaite stimuler l’essor de l’expertise québécoise dans ce domaine d’avenir, en plus d’assurer des réductions concrètes d’émissions de gaz à effet de serre (GES) au Québec.

Le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. David Heurtel, a fait cette annonce aujourd’hui avant d’effectuer une visite des installations de l’entreprise. Il était accompagné du ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, M. François Blais, et du député de Vanier-Les Rivières et whip adjoint du gouvernement, M. Patrick Huot.

Les travaux de Valorisation Carbone Québec se concentreront sur la démonstration de la technologie développée par CO2 Solutions à l’échelle industrielle et sur la mise en œuvre de solutions concrètes qui apporteront des contributions positives à l'économie québécoise par la création d'un cycle industriel complet du CO2, de sa capture à sa réutilisation en produits à valeur ajoutée. Parmi les avenues à explorer figurent celles des biocarburants, du béton renforcé ou des procédés alimentaires et de carbonatation du secteur de l'extraction minière. Ces travaux permettront par ailleurs au Québec de contribuer au développement des connaissances et des meilleures pratiques liées aux technologies de capture et de valorisation du carbone en favorisant, notamment, le développement de l’expertise des chercheurs québécois et la modernisation de notre économie.

L’aide financière est issue du Fonds vert et s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques.

Citations

« À ce jour, très peu d’investissements ont été faits dans ce domaine au Québec. La capture et la valorisation du CO2 représentent une avenue prometteuse pour favoriser des réductions additionnelles dans le secteur industriel québécois, mais également ailleurs au Canada et à l’international. Cette mesure contribuera ainsi à l’essor de l’expertise québécoise dans un domaine d’avenir qui constitue une des solutions aux défis climatiques. Le soutien à la recherche et au développement des technologies vertes est essentiel à l’atteinte de nos cibles de réduction d’émissions de GES. »

David Heurtel, ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

« Je me réjouis que l’expertise unique de COSolutions en matière de capture du carbone, largement reconnue, couplée à celle des chercheurs de l’Université Laval, ajoute au rayonnement international de la région de la Capitale-Nationale. Les travaux de Valorisation Carbone Québec permettront la création de nouvelles applications pour cette technologie propre qui constitue à la fois une solution concrète à la problématique des changements climatiques et un vecteur de prospérité pour notre région. Notre gouvernement continue d’affirmer son leadership en offrant aux gens d’affaires le soutien nécessaire à leur croissance. »

François Blais, ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la Capitale-Nationale

« Il est important de soutenir nos entreprises locales afin qu’elles puissent se développer, conquérir de nouveaux marchés et prospérer. En soutenant cet important projet, nous permettons à CO2 Solutions, une entreprise audacieuse de Québec, de mettre toutes les chances de son côté afin de saisir pleinement les occasions d'affaires qui s'offrent à elle. »

Patrick Huot, député de Vanier-Les Rivières et whip adjoint du gouvernement

« CO2 Solutions est fière de recevoir l’appui du gouvernement pour la mise sur pied du projet Valorisation Carbone Québec (VCQ). L’annonce d’aujourd’hui témoigne du leadership et de la soif d’innovation dont fait preuve notre entreprise qui est, depuis toujours, un chef de file en matière de capture et de valorisation du carbone. Pour CO2 Solutions, le projet VCQ n’est ni plus ni moins qu’un premier pas vers la création d’une nouvelle filière économique, celle de la valorisation du carbone, et c’est un privilège de pouvoir y contribuer. »

Evan Price, président et chef de la direction de CO2 Solutions

Faits saillants :

  • CO2 Solutions a mis au point une technologie brevetée permettant de capturer le dioxyde de carbone rejeté par une usine et de produire, grâce à un procédé enzymatique semblable à celui qu’utilisent les poumons, du CO2 pur qui peut ensuite être réutilisé. Cette technologie retient l’attention au Québec et ailleurs, étant parmi les rares technologies de deuxième génération actuellement disponibles qui soient à la fois propres et économiques.
  • En 2018, la ville de Saint-Félicien, au Saguenay–Lac-Saint-Jean, accueillera cette technologie novatrice alors qu’une première unité de capture du carbone sera mise en place sur le site de l’usine de pâtes et papiers de Produits forestiers Résolu. Le CO2 capté sera ensuite acheminé aux Serres Toundra, situées à proximité. La réutilisation du CO2 capté améliorera le rendement des serres, tout en réduisant les émissions de carbone de l'usine de pâtes et papiers. Grâce à cette technologie, Produits forestiers Résolu estime pouvoir capter quelque 5 000 tonnes de CO2 par année, ce qui équivaut à retirer 1 400 voitures des routes annuellement.

Notons que le gouvernement du Québec a soutenu ce projet d’évitement d’émissions de GES à hauteur de 3,3 millions de dollars par l’entremise du programme Technoclimat découlant du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques, financé par le Fonds vert.

  • Les technologies de capture et de séquestration du carbone ont été reconnues par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) des Nations Unies et par l'Agence internationale de l'énergie (AIE) comme un moyen pour atteindre l'objectif global de limiter la hausse de la température à 2 °C.

Liens utiles :

Mesures du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques : http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/changementsclimatiques/plan-action-fonds-vert.asp

Site Web de CO2 Solutions : http://www.co2solutions.com/

 – 30 –

SOURCES :

Emilie Simard
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3911
Simon Laboissonnière
Attaché de presse
Cabinet du ministre de l’Emploi et de la
Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale
Tél. : 418 643-4810
 
Pierre Bouillon
Conseiller politique
du député de Vanier-Les Rivières
Tél. : 418 644-3107
 
 

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017