Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Programme de coopération climatique internationale : près de 772  000 $ pour un projet d’Umalia, en partenariat avec Technologies Ecofixe et l’Université Laval, au Bénin

Laval, le 30 août 2017. –  Umalia, une entreprise lavalloise spécialisée en responsabilité sociale des entreprises et en gestion de partenariats créateurs de valeur partagée, recevra une aide financière gouvernementale de 771 715 $, issue du Fonds vert, pour un projet de coopération internationale mené en partenariat avec l’entreprise québécoise Technologies Ecofixe inc., qui conçoit des systèmes de traitement biologique des eaux usées ainsi qu’avec l’Université Laval. Ce projet visera à améliorer la résilience des communautés lacustres du Bénin face aux impacts des changements climatiques.
 
La ministre responsable des Aînés et de la Lutte contre l’intimidation et ministre responsable de la région de Laval, Mme Francine Charbonneau, a fait cette annonce au nom du ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. David Heurtel. Mentionnons que le projet d’Umalia et de ses partenaires fait partie des 14 projets internationaux sélectionnés à l’issue de l’appel à projets qui s’est terminé le 31 janvier 2017 et pour lequel une enveloppe globale de près de 10 millions de dollars a été accordée.
 
Le projet, axé sur le renforcement des capacités, la sensibilisation des populations aux changements climatiques et le transfert technologique, consistera notamment en l’installation d’une technologie de traitement biologique des eaux dans la commune de Sô-Ava, au Bénin, afin d’y accroître la résilience des communautés face aux enjeux de salubrité de l’eau. Cette communauté lacustre fait face à de nombreux enjeux  environnementaux et écologiques, exacerbés par les changements climatiques, tels que les fortes pluies saisonnières, les inondations ou l’érosion des berges, qui contribuent à la propagation d’infections graves et à l’insécurité sanitaire de l’eau. Ce projet, qui sera réalisé en étroite collaboration avec des organisations béninoises bien implantées dans leur milieu, dont la mairie et la société civile, permettra d’assurer une réelle et efficace prise en charge locale de la lutte contre les changements climatiques.
 
Citations :
« Le Québec répond à l’appel des Nations Unies en faveur de la hausse du financement international des actions climatiques dans les pays en développement. La lutte contre les changements climatiques demande un engagement réel de la part des États fédérés qui possèdent l’expertise et la capacité de soutenir les pays les moins favorisés. Ce transfert de connaissances permet non seulement de lutter contre les changements climatiques, mais de stimuler l’économie. C’est pourquoi nous sommes fiers de soutenir le projet d’Umalia qui met sa créativité et son expertise au service d’un monde plus sobre en carbone et plus résilient aux changements climatiques. »
 
David Heurtel, ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques 
 
« Je me réjouis du financement accordé aux entreprises lavalloises Umalia et Technologies Ecofixe dans le cadre du Programme de coopération climatique internationale qui découle du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques. L’initiative d’Umalia, axée sur un solide partenariat entre les milieux privé et universitaire québécois  et des organisations locales du Bénin, apporte une réponse précise aux besoins réels des habitants de la commune de Sô-Ava. Ce projet ouvrira également la voie à un développement économique et social dans cette région, qui est particulièrement vulnérable aux impacts des changements climatiques. La perspective que des entreprises de notre région y participent activement me réjouit grandement. »
 
Francine Charbonneau, ministre responsable des Aînés et de la Lutte contre l’intimidation, ministre responsable de la région de Laval 
 
« Je suis fier de souligner le travail d’Umalia, une entreprise qui se démarque de par ses convictions et apports quotidiens à notre société. En tant que député de Chomedey, je suis ravi  que notre gouvernement apporte ce soutien financier supplémentaire à cette entreprise internationale innovante située dans le comté de Chomedey. »
 
Guy Ouellette, député de Chomedey 
 
« Je suis fier de voir deux entreprises de la région rayonner sur la scène internationale et apporter leur expertise aux efforts mondiaux de lutte contre les changements climatiques. Le projet d’Umalia et de Technologies Ecofixe aura des effets concrets pour la commune de Sô-Ava, notamment en matière de santé et de salubrité de l’eau. Ce projet qui sera élaboré en partenariat avec des organismes locaux du Bénin, répondra à des besoins bien réels pour cette population. Je me réjouis de voir des acteurs de notre communauté faire la différence dans des milieux touchés par les impacts des changements climatiques. »
 
Jean Habel, député de Sainte-Rose
 
« Umalia se sent honorée et fière de cette subvention qui intervient comme une consécration des efforts que nous déployons depuis près de cinq ans avec et auprès de la communauté de Sô-Ava. Convaincue dès sa création que la responsabilité sociale des entreprises dépasse le cadre de la philanthropie et s’inscrit dans une approche de création de valeur partagée, Umalia s’est engagée à favoriser des partenariats entre et avec des organisations multisectorielles afin de créer une dynamique où les profits et la mission sociale des entreprises s’allient pour trouver des solutions durables aux problématiques sociales, environnementales et économiques. J’en profite pour remercier chaleureusement nos partenaires québécois et béninois pour leur engagement et leur travail acharné. Un projet d’une telle envergure et complexité ne pourrait être possible sans la contribution unique et spécifique de chaque partenaire et sans une vision alignée et porteuse. C’est ensemble, dans un tout uni et cohésif, que ce projet s’accomplira et permettra d’atteindre ses objectifs.
 
Lucie Bourgeois, présidente d’Umalia
 
« Technologies Ecofixe a la responsabilité sociale et le développement durable au cœur de ses valeurs d’entreprise. Nous sommes fiers de notre engagement envers la communauté de Sô-Ava. Ce projet nous permet de mettre à profit notre expertise en assainissement des eaux au bénéfice de milliers de personnes affectées par les changements climatiques. Umalia a permis à notre entreprise de faire rayonner des valeurs qui nous sont chères et de leur donner tout leur sens. Cette extraordinaire collaboration ainsi que le soutien financier annoncé se traduiront par des impacts immenses pour toute une communauté béninoise. »
 
Marisol Labrecque, présidente de Technologies Ecofixe

Faits saillants :
 
  • Doté d’une enveloppe de 18 millions de dollars sur cinq ans, le Programme de coopération climatique internationale appuie des projets d’organisations québécoises du secteur privé, des milieux de la solidarité internationale et de la recherche visant la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) et l’adaptation aux impacts des changements climatiques dans les pays francophones les plus vulnérables à ces impacts.
  • L’aide financière accordée au projet est issue du Fonds vert et s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques, dont l’une des mesures vise à faire rayonner le Québec sur la scène internationale.
  • Umalia est une entreprise de conseil en responsabilité sociale des entreprises. Elle aide les entreprises à exploiter le potentiel de leur engagement en matière de responsabilité sociale pour créer un impact puissant et durable sur les enjeux sociétaux et sur leur propre performance. Umalia appuie également les organismes à but non lucratif à établir des partenariats porteurs dans le cadre de la stratégie d’engagement du secteur privé. La responsabilité sociale étant intégrée dans ses propres valeurs d’entreprise, Umalia s’est engagée auprès de la mairie et du Collectif des Organisations de la Société Civile pour une période de dix ans afin de mettre à profit son expérience et son expertise pour soutenir la commune dans ses efforts de développement.
                                                                                                                       
Liens connexes :
Pour en apprendre davantage sur le Programme de coopération climatique internationale : http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/programmes/coop-climatique-internationale/index.htm

Site Web d’Umalia : http://www.umalia.ca/fr/accueil.php

Site Web de Technologies Ecofixe : http://www.ecofixe.com/

- 30 -

SOURCES :

Emilie Simard
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3911
 
Marie-Pier Richard
Attachée de presse
de la ministre responsable des Aînés
et de la Lutte contre l’intimidation
et ministre responsable de la région de Laval
Tél. : 418 643-2181
 
Rémi Alwan
Attaché politique
Bureau du député de Chomedey
Tél. : 450 686-0166
 
Barbara Pisani
Attachée politique 
Bureau du député de Sainte-Rose
Tél. : 450 963-8272
 
Lucie Bourgeois,
Présidente d’Umalia
Tél. : 514 742-5861
lucie.bourgeois@umalia.ca
 
Marisol Labrecque,
Présidente de Technologies Ecofixe
Tél. : 514 884-4805
mlabrecque@ecofixe.com
 

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère du Développement durable,
de l’Environnement et de la Lutte contre
les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017