Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Programme de coopération climatique internationale : plus de 396 000 $ pour un projet du Comité de solidarité/Trois-Rivières au Burkina Faso
 

Trois-Rivières, le 6 septembre 2017. – Le Comité de solidarité/Trois-Rivières (CS3R) recevra une aide financière gouvernementale de 396 424 $ pour un projet de coopération internationale visant à accroître la résilience climatique de la province du Nahouri, au Burkina Faso, une région particulièrement vulnérable aux impacts des changements climatiques. L’aide financière est accordée dans le cadre du Programme de coopération climatique internationale, financé par le Fonds vert.
 
Le député de la circonscription de Trois-Rivières, M. Jean-Denis Girard, a fait cette annonce au nom du ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. David Heurtel. Mentionnons que le projet du CS3R fait partie des 14 projets internationaux sélectionnés à l’issue de l’appel à projets qui s’est terminé le 31 janvier 2017 et pour lequel une enveloppe globale de près de 10 millions de dollars a été accordée.
 
Le projet de l’organisme, axé sur le renforcement des capacités locales, sera réalisé en étroite collaboration avec des institutions bien implantées dans le milieu, de manière à assurer une réelle prise en charge locale de la lutte contre les changements climatiques et une participation proactive des populations dans l’élaboration de solutions pertinentes et adaptées à leur réalité. Il vise à améliorer la résilience des populations face aux changements climatiques dans 15 villages des départements de Pô, Guiaro, Tiébélé et Ziou de la province du Nahouri, dans le centre-sud du Burkina Faso. Ces communautés sont toutes voisines du parc national Kaboré-Tambi, où une population estimée à 180 000 personnes vit d’activités agricoles et forestières.
 
L’aide financière accordée permettra spécifiquement :
  • De soutenir des initiatives directes de restauration des sols et de reboisement en bordure du parc national;
  • De définir des plans d’adaptation aux changements climatiques en collaboration avec les acteurs locaux;
  • D’organiser des activités de sensibilisation afin de promouvoir de nouveaux comportements à faible impact environnemental.
Citations :
 
« Le Québec répond à l’appel des Nations Unies en faveur de la hausse du financement international des actions climatiques dans les pays en développement. La lutte contre les changements climatiques demande un engagement réel de la part des États fédérés qui possèdent l’expertise et la capacité de soutenir les pays les moins favorisés. Ce transfert de connaissances permet non seulement de lutter contre les changements climatiques, mais de stimuler l’économie. C’est pourquoi nous sommes fiers de soutenir le projet du CS3R qui met sa créativité et son expertise au service d’un monde plus sobre en carbone et plus résilient aux changements climatiques. »
 
David Heurtel, ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
 
« Le Burkina Faso compte parmi les pays les plus vulnérables aux impacts des changements climatiques. Je suis donc très heureux du financement accordé au Comité de solidarité/Trois-Rivières dans le cadre du Programme de coopération climatique internationale, qui découle du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques. L’initiative du CS3R, axée sur un fort partenariat avec les organisations locales, apporte une réponse précise aux besoins réels des populations de la province du Nahouri, et améliorera leurs conditions de vie. En participant à la transition efficace vers des pratiques agricoles diversifiées, durables et adaptées aux changements climatiques, le CS3R ouvre la voie à un développement économique et social plus durable dans cette région du monde. Cette perspective me réjouit grandement. »
 
Jean-Denis Girard, député de la circonscription de Trois-Rivières
 
« Les changements climatiques sont un enjeu universel. Lorsque l’impact des activités humaines partout sur la planète vient précariser les conditions de vie des populations déjà appauvries au Burkina Faso, les limitant dans leur capacité à satisfaire leurs besoins fondamentaux, nous sommes directement interpellés. Nous saluons l’engagement du Québec à rétablir une meilleure justice climatique. Nous sommes fiers de compter sur des partenaires locaux engagés au Burkina Faso, et sur des partenaires scientifiques chevronnés de la Mauricie et du Centre-du-Québec, afin de mener à bien ce projet au bénéfice des populations du Nahouri. »
 
Jean-Marc Lord, directeur du Comité de solidarité/Trois-Rivières
 
Faits saillants :
  • Doté d’une enveloppe de 18 millions de dollars sur cinq ans, le Programme de coopération climatique internationale appuie des projets d’organisations québécoises du secteur privé, des milieux de la solidarité internationale et de la recherche visant la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) et l’adaptation aux impacts des changements climatiques dans les pays francophones les plus vulnérables à ces impacts.
  • L’aide financière accordée au projet est issue du Fonds vert et s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques, dont l’une des mesures vise à faire rayonner le Québec sur la scène internationale.
  • Depuis plus de 20 ans, le CS3R entretient des liens de coopération et de partenariat fructueux avec des organisations et des communautés de plusieurs pays. Il soutient concrètement les initiatives de la société civile qui améliorent les conditions de vie des populations de même que leurs capacités à prendre en main leur développement et leurs milieux de vie. Le CS3R a déjà mené des projets de coopération en Haïti, à Cuba, en Bolivie, au Nicaragua, au Mali et en Palestine.
Liens connexes :  
- 30 -

SOURCES :

Emilie Simard
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3911
 
Marianne Méthot
Conseillère politique
Bureau de circonscription de Trois-Rivières
Tél. : 819 371-6901
 
Sylvain Pinet
Coordonnateur adjoint
Responsable du projet coopération climatique
Comité de Solidarité/Trois-Rivières
Tél. : 819 373-2598, poste 324
Cell. : 819 995-0570
 

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère du Développement durable,
de l’Environnement et de la Lutte contre
les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017