Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Enfouissement sanitaire en Gaspésie et au Bas-Saint-Laurent
Le ministre de l'Environnement aidera les municipalités régionales de comté à trouver des solutions satisfaisantes

Québec, le 6 octobre 2003 - Compte tenu que la levée d'interdiction prévue à l'article 1 de la Loi portant interdiction d'établir ou d'agrandir certains lieux d'élimination de déchets a été édictée en faveur d'un seul bénéficiaire, la Ville de Matane, et que celle-ci s'est retirée du projet d'agrandissement du lieu d'enfouissement sanitaire de Matane, le ministre de l'Environnement, M. Thomas J. Mulcair, ne peut aller de l'avant avec le projet tel que présenté par la Régie intermunicipale d'élimination de matières résiduelles des MRC de la Haute-Gaspésie, de Matane, de la Matapédia et de la Mitis.

« Les quatre MRC concernées devront trouver ensemble des solutions au problème de l'enfouissement de leurs matières résiduelles et le Ministère les aidera à explorer des avenues qui garantissent la protection de l'environnement, tout en tenant compte des besoins des populations », a déclaré le ministre Mulcair. 

On se rappellera que le projet, dont le promoteur est la Régie intermunicipale d'élimination de matières résiduelles des MRC de la Haute-Gaspésie, de Matane, de la Matapédia et de la Mitis, avait fait l'objet d'une importante contestation appuyée par une pétition de la population de Matane l'été dernier, au moment où il était soumis à la consultation publique. C'est à la suite de cette contestation que la Ville de Matane a décidé de faire marche arrière.

- 30 -

SOURCES :

Michel Jobin
Attaché de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement
Tél. : (418) 521-3911
Louise Hamel
Conseillère en communication
Direction des communications
Tél. : (418) 521-3823, poste 8025

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017