Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Les projets de levés sismiques dans le Golfe du Saint-Laurent feront l’objet d’audiences publiques

Québec, le 3 décembre 2003 - Le ministre de l’Environnement, M. Thomas Mulcair, et le ministre des Ressources naturelles, de la Faune et des Parcs, M. Sam Hamad, annoncent la création d’un comité d’experts dont le mandat sera d’identifier les enjeux environnementaux liés aux projets de levés sismiques dans l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent, de faire le point sur l’état des connaissances scientifiques et de proposer des pistes de solution. Ce comité amorcera ses travaux le 15 décembre 2003 et déposera son rapport en février 2004.

« Une fois le rapport du comité complété, je demanderai au Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) de tenir des consultations publiques auprès de la population et des experts. La population et les groupes d’intérêts concernés pourront faire part au gouvernement de leurs préoccupations quant à l’impact des levés sismiques sur l’environnement et, notamment, sur les populations de mammifères, de poissons et de crustacés qui peuplent l’estuaire et le golfe du St-Laurent », a déclaré le ministre Mulcair.

Ces consultations se tiendront à partir du 1er mars et le BAPE devra soumettre son rapport au plus tard le 31 août 2004.

« La réalisation de levés sismiques n’est qu’une première étape dans le long processus d’évaluation du potentiel pétrolier et gazier de l’Est du Québec, processus qui pourrait s’échelonner sur une période d’au moins 10 ans. Il est entendu que les étapes subséquentes, tels les forages exploratoires et, le cas échéant, la mise en production d’un gisement, devront préalablement être soumises aux processus d'approbation prévus aux législations appropriées.  Il est d’ailleurs possible que des consultations publiques soient tenues afin de permettre aux divers intervenants de faire valoir leurs préoccupations à l’égard d’un projet », a conclu le ministre Hamad.

-30-

SOURCE :

Michel Jobin
Attaché de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement
Tél. : (418) 521-3911

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017