Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Réseau québécois des aires protégées :
Le ministre Mulcair annonce l’adoption des plans de conservation de dix réserves de biodiversité sur la Côte-Nord et la Basse-Côte-Nord

Québec, le 9 décembre 2003 – Le ministre de l’Environnement, M. Thomas J. Mulcair, annonce l’adoption par le gouvernement des plans de conservation de dix réserves de biodiversité projetées sur la Côte-Nord et la Basse-Côte-Nord.

« Par l’adoption de ces plans de conservation, le gouvernement vient légalement confirmer les conditions de protection de ces grands territoires dont nous assurerons désormais la conservation. Nous pourrons léguer aux générations futures, et ce, dans des conditions respectant leur caractère naturel, des milieux exceptionnels représentatifs de la biodiversité d’une partie de la forêt boréale du Québec », a déclaré le ministre Mulcair.

Ces dix réserves de biodiversité sont celles de Île René-Levasseur, des Monts Groulx, du Lac Gensart, du Lac Bright Sand, du Massif des lacs Belmont et Magpie, des Buttes du Lac aux Sauterelles, de la Vallée de la rivière Natashquan, de la Côte d’Harrington Harbour, des Basses Collines du lac Guernesé et des Collines de Brador.

Pour chacune de ces réserves de biodiversité projetées, le plan de conservation précise la situation géographique et les limites et les dimensions du territoire protégé. Il en donne un portrait écologique en décrivant les éléments représentatifs et les éléments remarquables. Il expose les occupations actuelles et les usages du territoire. Le plan établit de plus le statut de conservation octroyé et les objectifs de conservation visés et il souligne les activités interdites et les conditions particulières d’exercice d’activités permises par la législation. C’est ce plan de conservation qui constitue dorénavant le document de gestion de la réserve de biodiversité projetée pendant la période de protection provisoire.

Parmi les activités interdites dans chacune des réserves de biodiversité projetées, on retrouve l’exploitation forestière, minière, gazière ou pétrolière de même que les activités d’exploration minière, gazière ou pétrolière, de recherche de saumure ou de réservoir souterrain, de prospection, de fouille ou de sondage, lorsque ces activités nécessitent du décapage, du creusage, des tranchées, de l’excavation ou du déboisement. Se retrouvent également au nombre des activités prohibées, l’aménagement forestier, l’exploitation des forces hydrauliques et toute production commerciale ou industrielle d’énergie, toute nouvelle attribution d’un droit à des fins de villégiature ainsi que les travaux de terrassement ou de construction.

Les plans de conservation des dix réserves de biodiversité sont disponibles dans le site Internet du ministère de l’Environnement.

– 30 –

SOURCES :

Michel Jobin
Attaché de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement
Tél. : (418) 521-3911
Louise Barrette
Direction des communications
Ministère de l’Environnement
Tél. : (418) 521-3823, poste 4163

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017