Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Lieu d’enfouissement sanitaire Saint-Athanase :
Le gouvernement du Québec refuse le projet d’agrandissement

Québec, le 10 février 2004  —  Le ministre de l’Environnement du Québec, M. Thomas J. Mulcair annonce la décision du Conseil des ministres de refuser la demande du Centre d’enfouissement sanitaire Saint-Athanase inc., de Saint-Jean-sur-Richelieu, visant à agrandir son lieu d’enfouissement sanitaire (LES), ce qui lui aurait permis de recevoir annuellement 195 000 tonnes métriques de matières résiduelles pour une période de 25 ans.

« La problématique majeure de ce projet est liée à l’accessibilité du lieu d’enfouissement situé en milieu rural habité. En effet, l’importance du débit de circulation des camions de déchets sur l’itinéraire donnant accès au site, soit environ 140 passages quotidiens, porterait atteinte à la sécurité du secteur traversé et à la qualité de vie des résidants qui habitent près du site et le long de ses voies d’accès, car actuellement, seuls les camions de livraison y sont autorisés. Le projet mettrait en péril la survie de plusieurs espèces menacées ou vulnérables et l’intégrité du Grand Bois de Saint-Grégoire, un patrimoine écologique exceptionnel. Il pourrait aussi limiter le potentiel récréotouristique régional », a expliqué le ministre Mulcair.

En juin 2001, le rapport du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) concluait que le projet original, prévoyant l’enfouissement de 300 000 tonnes métriques, n’était pas acceptable. Il soulignait, notamment, que ce projet était surdimensionné, que l’empiètement sur le Grand Bois de Saint-Grégoire mettrait en péril la valeur écologique de ce boisé et que, de plus, les conditions du sous-sol ne garantissaient pas la protection de l’aquifère régional.

« Compte tenu de l’extrême rareté de l’habitat d’une fougère désignée menacée au Québec, la phégoptère à hexagones, qui croît dans une partie du boisé, j’entends profiter des pouvoirs que m’accorde la Loi sur les espèces menacées ou vulnérables  pour proposer prochainement au gouvernement la désignation de ce site comme habitat floristique. Ce site abrite en effet la plus importante population de cette fougère connue à ce jour au Québec », a déclaré le ministre. Entre-temps, toute intervention dans ce milieu, qui présente un caractère rare et exceptionnel, devra faire l’objet d’une demande d’autorisation auprès du ministre, comme l’exige l’article 19 de la Loi sur la conservation du patrimoine naturel.

Dans son analyse environnementale du second projet présenté par le Centre d’enfouissement sanitaire Saint-Athanase inc., le ministère de l’Environnement conclut que même un agrandissement d’une capacité réduite à 195 000 tonnes métriques n’est pas acceptable.

Le texte du décret peut être consulté sur le site Internet du ministère de l'Environnement.

- 30 –

SOURCES :

Pascale St-Pierre
Attachée de presse
Cabinet du ministre
Tél. : (418) 521-3911
Louise Hamel
Conseillère en communication
Direction des communications
Tél. : (418) 521-3823, poste 8025

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017