Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

La 9e édition du programme INFO-SMOG : Le programme prend de l'expansion et s'étend maintenant à toutes les régions du sud du Québec

Québec, le 1er mai 2002 - Les problèmes reliés à la qualité de l’air en période estivale ne concernent pas uniquement la grande région de Montréal. Conscients de ce fait, le ministère de l’Environnement du Québec, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec en collaboration avec les Directions de la santé publique, la Ville de Montréal et Environnement Canada renouvellent, pour une 9e année consécutive, le programme INFO-SMOG, édition 2002, qui s’étendra du 1er mai au 30 septembre prochain. Cependant, le programme INFO-SMOG couvrira maintenant l’ensemble des régions du sud du Québec situées entre les villes de Gatineau et Québec.

INFO-SMOG est un programme de prévision et d’information sur le smog qui vise à informer et à conseiller la population sur les concentrations de smog dans l’air ambiant et plus particulièrement lorsqu’elles sont susceptibles d’atteindre ou atteignent des niveaux dommageables pour la santé et pour l’environnement. De plus, le programme INFO-SMOG propose à la population des gestes quotidiens qu’elle peut poser pour contribuer à améliorer la qualité de l’air. Mentionnons, entre autres, l’utilisation de modes de transport moins polluants (transport en commun, covoiturage, vélo, marche) et une conduite automobile plus écologique.

Le bilan de la saison estivale 2001 fut fertile en épisodes de smog. Tous se souviendront des températures très chaudes et du peu de précipitations enregistrées l’été dernier ; ces deux facteurs ont contribué à créer neuf épisodes de smog répartis sur 11 jours dans la grande région de Montréal. Pour fins de comparaison, un été « normal » génère environ cinq jours de smog répartis sur quatre épisodes. Le premier est survenu dès le 2 mai et l’été 2001 a également eu droit à un épisode nocturne, dans la nuit du 29 au 30 juin, ce qui est plutôt inhabituel. Bien que la grande région de Montréal fut la plus touchée, on a dénombré cinq épisodes dans les régions de Drummondville - Bois-Francs, quatre en Mauricie et en Beauce alors que trois cas furent enregistrés dans la région de Québec.

Le programme INFO-SMOG est composé d’une prévision quotidienne élaborée selon trois catégories: bonne, acceptable et mauvaise. Ces catégories décrivent la quantité d’ozone, l’un des principaux composants du smog, présent dans l’air ambiant. Lorsque la catégorie prévue est « mauvaise », un avertissement INFO-SMOG est alors émis. Les prévisions quotidiennes sont disponibles sur Internet à l’adresse suivante : http://www.qc.ec.gc.ca/atmos/smog .

Rappelons que lors d’épisodes de smog, certains symptômes peuvent apparaître chez les personnes vulnérables. Les individus ayant des troubles cardiaques ou respiratoires, particulièrement les asthmatiques, peuvent aggraver leur condition de santé. Pour éviter ces inconvénients, il est recommandé aux personnes à risques de restreindre leurs activités, notamment d’éviter toute activité sportive intense à l’extérieur durant cette période puisque la quantité d’ozone respirée est plus grande et peut irriter les voies respiratoires.

De façon générale, les plus fortes concentrations de polluants ont lieu en juin, juillet et en août lors de conditions météorologiques très chaudes, ensoleillées et peu venteuses. Notons que la chaleur n’est pas toujours synonyme de smog. Elle doit être associée à une concentration suffisante de polluants précurseurs, c’est-à-dire des éléments qui, une fois combinés et sous l’action de la lumière du soleil, produisent de l’ozone au niveau du sol, l’un des principaux polluants responsables du smog. Parmi les « précurseurs » les plus importants, on retrouve les composés organiques volatils (COV) et les oxydes d’azote (NOx) ces derniers étant principalement produits par l’utilisation des véhicules moteurs.

La diffusion des avertissements du programme INFO-SMOG se fait aussi grâce à la participation de partenaires liés au transport urbain soit le ministère des Transports du Québec et la Société de transport de Montréal (STM). Le ministère des Transports du Québec diffusera les messages d’avertissements sur les panneaux électroniques localisés sur les autoroutes desservant les régions du sud de la province et par la ligne téléphonique Info-Travaux. La population pourra donc être avertie plus rapidement lors d’émission d’avertissements de smog et ainsi prendre les actions appropriées.

Il est possible d’accéder aux informations et aux fiches techniques du programme Info-Smog en consultant les adresses Internet suivantes :
Ville de Montréal : http ://services.ville.montreal.qc.ca/rsqa
Ministère de l’Environnement du Québec : http ://www.menv.gouv.qc.ca
Directions de Santé publique ou MSSS : http ://www.santepub-mtl.qc.ca

Les personnes désirant des informations particulières sur leur santé peuvent s’adresser au service Info-Santé de leur CLSC.

- 30 - 

SOURCE :

Jacques Lavigne
Conseiller en communication
Environnement Canada
(514) 283-1105

INFORMATION :

Jo Anne Simard
Conseillère en communication
Direction de la santé publique de Montréal-Centre
(514) 528-2400, poste 3232

Patrick Septembre
Conseiller en communication
Ministère de l’Environnement du Québec (418) 521-3823, poste 4173
Luc Lefebvre
Surintendant
Ville de Montréal
(514) 280-4338

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017