Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Stratégie québécoise sur les aires protégées : Le ministre Mulcair annonce un soutien financier de 334 137 $ à Conservation de la Nature – Québec pour la protection de la tourbière de Clarenceville

Québec, le 13 décembre 2004 – Le ministre de l’Environnement, M. Thomas J. Mulcair, et le député d’Iberville, M. Jean Rioux, annoncent l’octroi d’une aide financière de 334 137 $ à Conservation de la nature – Québec pour la protection d’espaces naturels dans la tourbière de Clarenceville, un milieu humide situé à proximité du lac Champlain.

« La tourbière de Clarenceville est l’une des plus vastes de la région du lac Champlain et l’une des moins fragmentées. Elle offre des habitats précieux à de nombreuses espèces d’amphibiens et de reptiles. Une grande partie de cette tourbière sera dorénavant protégée grâce à la détermination de Conservation de la Nature – Québec, qui est l’un de nos grands partenaires en matière de protection de notre diversité biologique en milieu privé », a déclaré le ministre Mulcair.

Grâce à l’aide reçue, Conservation de la Nature – Québec peut acquérir une propriété de 190 hectares qui représente près du cinquième de toute la tourbière de Clarenceville. C’est un territoire important, significatif pour le maintien de l’intégrité biologique, qui se trouve ainsi à rejoindre le réseau des aires protégées privées. Deux espèces floristiques susceptibles d’être désignées menacées ou vulnérables ont en effet été inventoriées en bordure de cette propriété, qui constitue par ailleurs un habitat potentiel pour plusieurs espèces floristiques menacées.

« Conservation de la Nature croit que la création de partenariats constitue l’approche la plus productive pour assurer la conservation de sites naturels à perpétuité et la protection d’espèces menacée, telle que la théliptère simulatrice. Voilà pourquoi nous travaillons en partenariat avec le chapitre du Vermont de The Nature Conservancy USA, ainsi qu’avec le gouvernement du Québec », a souligné Me Pierre Renaud, directeur régional de Conservation de la Nature - Québec.

Bordée par la frontière américaine, la propriété ciblée se trouve dans le prolongement des portions de cette tourbière qui sont déjà protégées du côté américain.

« Je remercie le ministère de l’Environnement pour cet appui à cette initiative de conservation en milieu privé. Ce projet contribue à la préservation du patrimoine naturel très riche qui caractérise la région du lac Champlain », a souligné le député d’Iberville, M. Jean Rioux.

L’aide financière versée par le ministère de l’Environnement s’inscrit dans l’entente de partenariat financier de 10 millions de dollars convenue le 24 janvier 2002 entre l’organisme de conservation et le gouvernement du Québec dans le cadre du Programme national pour le développement d’un réseau privé d’aires protégées. Elle correspond à 50 % des coûts admissibles pour l’acquisition de territoires présentant un intérêt certain dans l’optique de la conservation de la diversité biologique.

-30-

SOURCES :

Chantale Turgeon
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement
Tél. : (418) 521-3911
Louise Barrette
Direction des communications
Ministère de l’Environnement
Tél. : (418) 521-3823, poste 4163

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017