Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Le ministre Mulcair émet un avis préalable à une ordonnance pour limiter les émissions atmosphériques générées par le dépôt de matériaux secs de Cantley en Outaouais

Québec, le 13 mai 2005 - Le ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs et leader adjoint du gouvernement, M. Thomas J. Mulcair, a transmis aujourd’hui un avis préalable à l’émission d’une ordonnance, en vertu des articles 25 et 27 de la Loi sur la qualité de l’environnement, à la compagnie 2232-4197 Québec inc. de Cantley. Cet avis préalable à l’ordonnance vise à obliger l’exploitant à limiter les émissions atmosphériques générées par le dépôt de matériaux secs en hydrogène sulfuré (H2S) de sorte que la concentration sur quinze minutes demeure sous cinq ppb dans l’environnement immédiat du périmètre d’enfouissement des matériaux secs.

« Lors de mon passage en Outaouais, j’ai indiqué clairement mes attentes quant au respect de la réglementation par l’exploitant. Ce site doit être remis en bon état et opéré de façon à ce que la santé et le bien-être des citoyennes et des citoyens de Cantley ne soient pas affectés par sa présence », a indiqué le ministre Mulcair.

L’exploitant devra réaliser le captage et le traitement des biogaz conformément aux exigences spécifiées, mettre en place un suivi environnemental et installer les appareils nécessaires d’ici le 30 juin prochain.

Cet avis préalable à l’ordonnance vise également à contrôler le rejet des eaux de drainage et de lixiviation générées par le dépôt de matériaux secs, de sorte qu’avant leur déversement dans l’environnement, la concentration des contaminants demeure sous la valeur maximale exigée. De plus, l’exploitant devra de façon périodique procéder à l’analyse des eaux souterraines et des eaux du ruisseau Blackburn et installer les équipements de captage et de surveillance appropriés. Il devra aussi procéder au recouvrement final des déchets ayant atteint le niveau d’élévation autorisé.

« Je veux m’assurer que ce site soit opéré conformément à la Loi sur la qualité de l’environnement et ses règlements et je me réserve, bien sûr, la possibilité d’exercer les autres recours que je jugerai nécessaires, lesquels peuvent aller jusqu’à la révocation du certificat d’autorisation », a précisé le ministre Mulcair.

La compagnie 2232-4197 Québec inc. a quinze jours pour faire part au ministre de ses commentaires sur cet avis préalable.

- 30 -

SOURCES :

Chantale Turgeon
Attachée de presse
Cabinet du ministre
du Développement durable,
de l'Environnement et des Parcs
Tél. : (418) 521-3911
Serge Provencher
Conseiller en communication
Direction régionale de l’Outaouais
Tél. : (819) 772-3434

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017