Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

2000 mégawatts d’énergie éolienne
Investissement de plus de 3 milliards de dollars

Québec, le 29 juin 2005 – Le premier ministre du Québec, monsieur Jean Charest, et le ministre des Ressources naturelles et de la Faune et ministre responsable de la région de l’Abitibi-Témiscamingue et de la région du Nord-du-Québec, monsieur Pierre Corbeil et le ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs et leader adjoint du gouvernement, monsieur Thomas J. Mulcair, ont annoncé que le gouvernement du Québec autorisera Hydro-Québec à procéder à un deuxième appel d’offres visant l’acquisition de 2000 mégawatts additionnels d’énergie éolienne.

« L’énergie éolienne fait l’objet d’un large consensus au sein de notre société. Les Québécois veulent que l’on mise davantage sur cette énergie propre et renouvelable. Notre gouvernement partage tout à fait cet intérêt. Dans ce domaine qui connaît une grande popularité dans le monde entier, le Québec est actuellement dans le peloton de tête tant au Canada qu’en Amérique du Nord. Nous entendons non seulement continuer à briller parmi les meilleurs en matière d’énergie renouvelable, mais nous visons également à devenir un chef de file de l’énergie éolienne sur notre continent, conformément à notre politique de développement durable », a déclaré le premier ministre du Québec.

Monsieur Charest a précisé que la réalisation de ce projet devrait susciter des investissements évalués à plus de 3 milliards de dollars ainsi que la création de 4000 emplois lors de la phase de construction, de près de 600 emplois permanents en usine et de 200 emplois permanents pour la gestion et l’entretien des parcs d’éoliennes.

« Pour soutenir le développement de l’éolien, a affirmé le ministre Corbeil, il faudra veiller à favoriser l'implantation de l'industrie éolienne dans une perspective qui favorise l'émergence d'une industrie québécoise prospère et durable. Le bloc de 2000 MW permettra de consolider la base industrielle du premier appel d’offres de 1000 MW dans la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine et dans la Municipalité régionale de comté de Matane. Il s’agit d’une industrie ouverte à un marché nord-américain en pleine expansion, un marché qui, incidemment, s’intéresse de plus en plus à l’énergie éolienne ».

« Hausser ce second bloc d’énergie éolienne à 2000 MW représente le double de ce qui avait été prévu en juillet 2004. L’inventaire éolien que nous venons de recevoir nous démontre que le Québec possède un énorme potentiel. Nous prenons des mesures pour l’exploiter et offrir aux Québécois une énergie propre et renouvelable, à un prix intéressant », a affirmé le ministre Corbeil.

« Il faut voir dans cet investissement majeur dans l’énergie du vent un autre signe que notre gouvernement mise sur le développement durable en vue d’une meilleure qualité de vie des citoyennes et des citoyens. Cette décision constitue non seulement une mesure de préservation de l’environnement puisque la filière éolienne est une énergie propre, renouvelable et durable, mais elle nous permettra, en plus de souscrire au développement économique du Québec, d’accroître encore nos succès dans la lutte aux changements climatiques. Encore une fois notre gouvernement passe à l’action pour le plus grand bénéfice des générations actuelles et futures », a pour sa part déclaré le ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs et leader adjoint du gouvernement, monsieur Thomas J. Mulcair.

« Le Parti libéral du Québec est à l’origine du développement hydroélectrique québécois. Nous avons amorcé ce virage et, depuis, nous avons toujours soutenu le développement hydroélectrique du Québec. Aujourd’hui, nous disposons d’aménagements qui font notre fierté et qui contribuent à notre enrichissement collectif. Nous souhaitons faire de même dans la mise en valeur de notre extraordinaire potentiel éolien. L’annonce d’un second bloc de 2000 MW en témoigne éloquemment. Nous faisons la preuve de notre engagement à assurer la sécurité énergétique des Québécois et à développer les régions du Québec de façon durable », a conclu le premier ministre du Québec.

-30-

SOURCES :

Marie-Claude Champoux
Attachée de presse
Cabinet du premier ministre du Québec
Tél. : (418) 643-5321


Chantale Turgeon
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (418) 521-3911

Mathieu St-Amant
Attaché de presse
Cabinet du ministre des Ressources
naturelles et de la Faune
Tél. : (418) 643-7295

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017