Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Stratégie québécoise sur les aires protégées :
Québec annonce la protection de près de 7 000 kilomètres carrés de nouveaux espaces naturels en forêt boréale

Québec, le 6 juillet 2005 – Le ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs et leader adjoint du gouvernement, M. Thomas J. Mulcair, et le ministre des Ressources naturelles et de la Faune et ministre responsable de la région de l’Abitibi-Témiscamingue et de la région du Nord-du-Québec, M. Pierre Corbeil, ont annoncé aujourd’hui la décision du gouvernement de mettre en réserve aux fins d'aires protégées 18 grands espaces naturels, soit 3 réserves aquatiques et 15 réserves de biodiversité projetées, ainsi que l'agrandissement de 4 réserves de biodiversité projetées existantes, le tout couvrant 6 759 kilomètres carrés de forêts, de lacs, de rivières, de tourbières et de marais. L’ajout de ces nouveaux territoires, dont près 4 000 km2 sont situés en forêt boréale commerciale, permet d'accroître de 0,4 % la superficie du réseau québécois des aires protégées, qui atteint maintenant 5, 8 %.

« Ces 22 nouvelles aires protégées, réparties d’est en ouest du Québec, s’étendent sur toute la forêt boréale. C’est la première fois que nous procédons, dans toute l’histoire du Québec, à une annonce de cette importance qui couvre un spectre territorial aussi vaste et hautement prioritaire dans le domaine de la conservation. Le choix de ces nouveaux territoires assure la protection de milieux naturels d'une grande diversité notamment des habitats d'espèces menacées ou vulnérables, des lieux patrimoniaux autochtones, des éléments géologiques uniques, des écosystèmes estuariens et ripariens, des territoires aux paysages spectaculaires et à fort potentiel récréotouristique, des refuges et des zones de repos pour l'avifaune », a souligné le ministre Mulcair.

« Depuis le début de la démarche gouvernementale de mise en place des aires protégées, le ministère des Ressources naturelles et de la Faune a étroitement collaboré à l’identification et la mise en réserve des territoires ciblés. La gestion intégrée du territoire et des ressources est au cœur de nos actions », a tenu à souligner le ministre Corbeil.

Ces nouvelles superficies en aires protégées se répartissent dans les cinq régions administratives du Nord-du-Québec, de l’Abitibi-Témiscamingue, du Saguenay–Lac-Saint-Jean, de la Côte-Nord et de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine.

Les trois nouvelles réserves aquatiques projetées sont celles de la vallée de la rivière Sainte-Marguerite, du lac au Foin et de l’estuaire de la rivière Bonaventure.

Les 15 nouvelles réserves de biodiversité projetées sont celles du karst de Saint-Elzéar, du lac Plétipi, du lac Onistagane, des drumlins du lac Clérac, du lac Berté, de Paul-Provencher, de la vallée de la rivière Godbout, du brûlis du lac Frégate, des îles de l’est du Pipmuacan, d’Akumunan, du lac Ménistouc, de la rivière de la Racine de Bouleau, du ruisseau Niquet, du lac Saint-Cyr et du lac Wetetnagami.

Les quatre réserves de biodiversité projetées existantes qui seront agrandies sont celles du lac Pasteur, des marais du lac Parent, de la plaine de la Missisicabi et des collines de Muskuchii.

La création de ces nouvelles aires protégées s’inscrit comme l’une des actions majeures de la Stratégie et du Plan d'action québécois 2004-2007 sur la diversité biologique, soit celle de sauvegarder le patrimoine naturel québécois par la consolidation d'un réseau d'aires protégées représentatif de la biodiversité. Plus particulièrement, elle s'inscrit dans le cadre du plan stratégique sur les aires protégées et concourt d’une façon significative à l'objectif de réserver 8 % du territoire québécois en aires protégées d'ici 2008. Cette décision contribue de plus à l’un des engagements de la Politique nationale de l’eau à l’égard de la protection des milieux aquatiques et humides en constituant trois nouvelles réserves aquatiques projetées. Enfin, elle s’inscrit dans le contexte du Plan de développement durable du Québec.

Rappelons que dans ces réserves aquatiques et de biodiversité projetées toute activité d'exploitation forestière, minière, gazière, pétrolière et énergétique sera maintenant interdite. Les activités de chasse, de pêche et de piégeage ainsi que les droits octroyés avant la mise en réserve de ces territoires sont maintenus. Le plan de conservation dressé au regard de chacune de ces aires définit le régime des activités qui y sont permises ou interdites d'ici l'octroi du statut définitif de protection.

Ces nouvelles aires protégées sont créées en vertu de la Loi sur la conservation du patrimoine naturel et bénéficieront d’un statut légal de conservation. Avant qu’un statut définitif ne leur soit attribué, des consultations du public permettront de préciser les conditions de pratique des activités permises. Outre la conservation de la diversité biologique de ces milieux naturels, la mise en valeur de leur potentiel récréotouristique fait également partie des objectifs poursuivis.

« La création d’aires protégées et la conservation des milieux humides constituent pour notre gouvernement le moyen privilégié pour sauvegarder la diversité biologique dans un objectif de développement durable. Encore une fois, nous passons à l’action afin de laisser aux générations futures un patrimoine naturel de qualité », ont conclu les ministres Mulcair et Corbeil.

Les plans de conservation de ces réserves de biodiversité et aquatique projetées sont disponibles dans le site Internet du ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs.

-30-

SOURCES :

Chantale Turgeon
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs
Tél : (4180 521-3911

Mathieu St-Amant
Attaché de presse
Cabinet du ministre des Ressources naturelles et de la Faune
Tél : (418) 643-7295
Louise Barrette
Direction des communications
Ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs
Tél. : (418) 521-3823, poste 4163


Lise Guérin
Direction des communications
Ministère des Ressources naturelles
et de la Faune
Tél : (418) 627-8609, poste 3048

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017