Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Le ministre Mulcair émet l’ordonnance pour limiter les émissions atmosphériques générées par le dépôt de matériaux secs de Cantley en Outaouais

Gatineau, le 22 juillet 2005 - Le ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs et leader adjoint du gouvernement, M. Thomas J. Mulcair, a transmis aujourd’hui une ordonnance, en vertu des articles 25 et 27 de la Loi sur la qualité de l’environnement, à la compagnie 2232-4197 Québec Inc. de Cantley. Cette ordonnance vise à obliger l’exploitant à s’assurer que les émissions atmosphériques générées par le dépôt de matériaux secs en hydrogène sulfuré (H2S) demeurent à une concentration moyenne inférieure à 5 ppb sur 15 minutes et que la concentration maximale de H2S soit en tout temps inférieure à 15 ppb à l’extérieur du lieu. Rappelons que cette ordonnance avait été précédée par un avis préalable signifié à l’exploitant le 13 mai 2005.

« Cette ordonnance vient préciser mes attentes quant au respect de la réglementation par l’exploitant. Ce site doit être remis en bon état et exploité de façon à ce que la santé et le bien-être des citoyennes et des citoyens de Cantley ne soient pas affectés par sa présence », a indiqué le ministre Mulcair.

L’exploitant devra réaliser le captage et le traitement des biogaz conformément aux exigences spécifiées pour le 30 septembre prochain ainsi que mettre en place un suivi environnemental et installer les appareils nécessaires pour le suivi des eaux de rejets et des eaux souterraines.

Cette ordonnance vise également à contrôler le rejet des eaux de drainage et de lixiviation générées par le dépôt de matériaux secs, de sorte qu’avant leur déversement dans l’environnement, la concentration des contaminants respecte les normes établies.

« Je veux m’assurer par cette ordonnance que ce site soit exploité conformément à la Loi sur la qualité de l’environnement et à ses règlements », a précisé le ministre Mulcair qui a tenu à réitérer qu’il se réserve toujours la possibilité d’exercer les autres recours jugés nécessaires, pouvant aller jusqu’à la révocation du certificat d’autorisation.

- 30 -

SOURCES :

Chantale Turgeon
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement durable,
de l’Environnement et des Parcs
Tél. : (418) 521-3911
Serge Provencher
Responsable des communications
Centre de contrôle environnemental
de l’Outaouais
Tél. : (819) 772-3434, poste 231

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017