Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Lieu d’enfouissement sanitaire Dépôt Rive-Nord
Le ministre Mulcair demande une étude indépendante sur la qualité des eaux souterraines et des eaux de surface de la rivière Saint-Joseph

Québec, 19 août 2005 – À la demande du ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs et leader adjoint du gouvernement, M. Thomas J. Mulcair, le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) vient de rendre public son rapport d’enquête et d’audience publique sur le projet d’agrandissement du lieu d’enfouissement sanitaire Dépôt Rive-Nord à Saint-Thomas.

Le ministre tient à rappeler qu’à la suite de la délivrance, le 13 avril 2005, d’un décret d’urgence en faveur de Dépôt Rive-Nord inc. pour poursuivre l’exploitation du site actuel en surélévation, il a demandé la réalisation d’une étude indépendante sur la qualité des eaux souterraines et des eaux de surface de la rivière Saint-Joseph, qui coule à proximité du lieu d’enfouissement sanitaire (LES) de Saint-Thomas. L’élaboration de cette étude, tout comme les autres exigences imposées au promoteur, répond à une même préoccupation : s’assurer que ce lieu d’enfouissement sanitaire ne constitue pas une menace pour la population et pour l’environnement.

Les modalités de l’étude ont été déterminées par le ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs en consultation avec le ministère de la Santé et des Services sociaux et les municipalités de Lanoraie et de Sainte-Geneviève-de-Berthier. Le mandat a été confié à M. Denis Isabel, Ph.D., ingénieur hydrogéologue québécois rattaché à la firme SNC-Lavalin inc., dont l’expertise est reconnue à l’échelle internationale.

Rappelons que Dépôt Rive-Nord inc. propose d’aménager une cellule d’enfouissement sanitaire et de réhabiliter la cellule actuelle du lieu d’enfouissement sanitaire qu’elle exploite à Saint-Thomas.

Le ministre tient à préciser qu’il ne se prononcera sur ce projet qu’après avoir pris en considération le rapport du BAPE, l’étude indépendante sur la qualité des eaux souterraines et des eaux de surface de la rivière Saint-Joseph et le rapport d’analyse environnementale produit par les experts du ministère, de façon à assurer une décision qui tienne compte autant des impacts anticipés du projet d’agrandissement que ceux dus à l’exploitation antérieure du site.

- 30 -

SOURCES :

Chantale Turgeon
Attachée de presse
Cabinet du ministre
du Développement durable,
de l'Environnement et des Parcs
Tél. : (418) 521-3911
Louise Hamel
Conseillère en communication
Direction des communications
Ministère du Développement durable,
de l'Environnement et des Parcs
Tél. : (418) 521-3823, poste 8025

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017