Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Récupère Sol inc. de Saint-Ambroise devra limiter ses émissions de dioxines et furanes

Québec, le 5 décembre 2005 - Le ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs et leader adjoint du gouvernement, M. Thomas J. Mulcair, a annoncé aujourd’hui que l’entreprise Récupère Sol inc. de Saint-Ambroise limitera d’ici 18 mois ses émissions de dioxines et de furanes à une moyenne annuelle de 60 fg ÉqT/m3, une concentration répondant aux exigences les plus strictes en matière de protection de la santé et de l’environnement. De plus l’entreprise se soumettra à un programme rigoureux de suivi environnemental permettant d’exercer un contrôle sur ses émissions.

« En imposant une limite d’émission de dioxines et furanes et un nouveau programme de suivi environnemental à Récupère Sol inc. dans un avis préalable à une ordonnance à l’automne 2004, ma préoccupation première était de m’assurer que les opérations de Récupère Sol inc. étaient en tout temps hautement sécuritaires pour les citoyens et citoyennes de Saint-Ambroise. C’est le résultat que nous obtenons aujourd’hui, » a indiqué le ministre.

Le programme de suivi environnemental soumis par Récupère Sol inc. a été analysé minutieusement par les spécialistes du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs. Ces derniers ont conclu qu’il était en tout point conforme aux exigences établies dans l’avis préalable. Outre le suivi de la qualité de l’air ambiant, le plan prévoit un suivi annuel des biphényles polychlorés (BPC) et des dioxines et furanes dans les mousses, les aiguilles de pin, les sols et les petits mammifères. Au cours des derniers mois, Récupère Sol inc. a démontré, par des essais de performance que les spécialistes du Ministère ont jugé concluants, sa capacité de rencontrer les limites sévères d’émissions imposées.

Par ailleurs, la compagnie a procédé à plusieurs modifications à ses installations notamment, au système de refroidissement des sols traités et au clapet d’urgence depuis la délivrance de l’avis préalable à une ordonnance. Le ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs reconnaît d’emblée les efforts consentis par la compagnie pour atteindre de façon volontaire les exigences sévères établies dans le cadre de cet avis préalable à l’ordonnance.

« Les conditions imposées à Récupère Sol inc. sont maintenant incluses dans un certificat d’autorisation. En plus de conserver mon droit d’émettre des ordonnances, le certificat d’autorisation m’assure d’un outil de contrôle additionnel pour l’atteinte des objectifs fixés. En aucun temps ce certificat d’autorisation ne m’enlève le pouvoir de signifier l’ordonnance à l’entreprise si je le juge nécessaire », a déclaré M. Mulcair.

– 30 –

 

SOURCES :

Chantale Turgeon
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs
Tél. : (418) 521-3911
Réjean Goudreault
Conseiller en communication
Ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs
Tél. : (418) 695-7883, poste 326

INFORMATION :

Patrick Septembre
Conseiller en communication
Direction des communications
Tél. : (418) 521-3823, poste 4173

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017