Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Stratégie québécoise sur les aires protégées :
Le gouvernement du Québec annonce un soutien financier de 23 248 $ pour la conservation des milieux naturels sur le territoire du corridor appalachien en Estrie

Québec, le 7 février 2006 – Le ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs et leader adjoint du gouvernement, M. Thomas J. Mulcair, et le député de Brome-Missisquoi, M. Pierre Paradis, annoncent l’octroi d’une aide financière de 23 248 $ à l’organisme Corridor appalachien pour soutenir une initiative de conservation en Estrie. De ce montant, 18 248 $ seront voués au développement d’outils de planification à la conservation basés sur la connaissance et 5 000 $ serviront au développement d’outils de communication et de sensibilisation.

« Ce projet permettra d’appuyer le développement d’une stratégie globale de conservation à l’échelle du paysage dans le but d’assurer le maintien des écosystèmes et des espèces représentatifs de cette région naturelle. Elle contribuera ainsi à consolider les actions de protection et de sensibilisation déjà entreprises dans ce secteur soumis à de très fortes pressions de développement et à prioriser les actions de conservation à venir », a souligné le ministre Mulcair.

Le territoire du corridor appalachien concerne un projet de corridor vert transfrontalier qui s’étend de la rivière Saint-François au Québec jusqu’au mont Camel’s Hump au Vermont et abrite des territoires protégés dont la superficie atteint maintenant plus de 11 000 hectares au Québec. Ce secteur englobe le mont Orford qui fait partie du parc national du Mont-Orford et le massif des monts Sutton dont les deux tiers sont protégés. Il comprend de grandes superficies de forêts non fragmentées qui abritent de nombreuses espèces végétales et animales propres à cette région, dont plusieurs espèces menacées, vulnérables ou susceptibles d’être ainsi désignées. On y trouve également certaines espèces animales nécessitant de grandes aires vitales pour le maintien de leur population, soit le lynx roux, espèce susceptible d’être désignée menacée ou vulnérable, ainsi que l’ours noir et le pékan.

« L’implication du gouvernement du Québec dans la réalisation de ce projet aura un impact positif sur la conservation des milieux naturels de la région en plus de contribuer à l’amélioration de la qualité de vie des citoyennes et des citoyens sur le territoire du corridor appalachien », a indiqué, pour sa part, M. Pierre Paradis.

Cette initiative de conservation s’inscrit dans le cadre du Programme de conservation du patrimoine naturel en milieu privé – Volet 1 mis en place par le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs.

– 30 –

SOURCES :

Chantale Turgeon
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs
Tél. : 418 521-3911

Louisette Hébert
Attachée politique
Bureau de Comté de Brome-Missisquoi
Tél : 450 266-7410
Louise Barrette
Direction des communications
Ministère du Développement durable,
de l’Environnement et des Parcs
Tél. : 418 521-3823, poste 4163

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017