Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

7,2 millions de Québécois maintenant desservis à l'année par Info-Smog

MONTRÉAL, le 17 mai 2006 – Environnement Canada, en collaboration avec le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs du Québec, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec et ses directions régionales de Santé publique ainsi que la Ville de Montréal, renouvelle, pour une treizième année consécutive, le programme de qualité de l’air Info-Smog.

Cette année, des changements importants sont apportés au programme. Info-Smog devient maintenant un programme annuel, sans distinction entre les versions estivales et hivernales. De plus, de nouvelles régions de prévision météorologique s’ajoutent à la couverture géographique du programme. Les nouvelles régions concernées sont Montmagny – L’Islet, Kamouraska – Rivière-du-Loup – Trois-Pistoles, Témiscouata, l’Abitibi, le Témiscamingue, le Saguenay et le Lac-Saint-Jean.

Info-Smog est un programme de prévision et d’avertissement de la qualité de l’air qui vise à informer la population sur la qualité de l’air ambiant, plus particulièrement lorsque ces derniers atteignent ou risquent d’atteindre des niveaux dommageables pour la santé et pour l’environnement. En jumelant l’expertise en météo d’Environnement Canada à celle des partenaires qui exploitent des réseaux de surveillance de la qualité de l’air, soit la Ville de Montréal et le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs du Québec, le Service météorologique du Canada est en mesure de prévoir l’évolution de la qualité de l’air au cours des 36 prochaines heures. 

« Je voudrais féliciter chacun des partenaires pour le travail accompli, au cours des treize dernières années, lequel a contribué à faire d’Info-Smog un tel succès. Cette collaboration a contribué au développement du programme à l’échelle du Québec, permettant aux citoyens de mieux protéger leur santé des effets nocifs du smog », a déclaré la ministre d’Environnement Canada, Rona Ambrose. « J’encourage les Canadiens á prendre l’autobus, à organiser un co-voiturage, à conduire une bicyclette ou simplement á marcher afin de réduire le smog dans leur collectivité ».

« Je suis heureux que l’amélioration récente de notre programme de surveillance de la qualité de l'air, notamment à l'égard de la mesure des particules fines et de l’élargissement de la couverture territoriale du programme, contribue à ce que près de 7,2 millions, soit plus de 95 % de la population du Québec, bénéficie des données que nous recueillons avec nos partenaires » a déclaré le ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs et leader adjoint du gouvernement du Québec, monsieur Claude Béchard. 

La prévision de qualité de l’air est classée selon trois catégories : bonne, acceptable et mauvaise. Lorsque la catégorie « mauvaise » est prévue, un avertissement de smog est émis pour les régions concernées. Ceci permet à la population de poser des gestes concrets afin de réduire les émissions de polluants dans l’atmosphère et de se prémunir contre leurs effets néfastes sur la santé.

De façon générale et en toute saison, ce sont les particules fines qui sont le plus souvent responsables de la mauvaise qualité de l’air. Durant la saison estivale toutefois, l’ozone contribue également à sa dégradation. Ce sont principalement les précurseurs de l’ozone, comme les composés organiques volatils (COV) et les oxydes d’azote (NOx), surtout produits par l’utilisation des véhicules moteurs et par l’industrie, qui sont responsables de la mauvaise qualité de l’air en été. Il ne faut pas oublier non plus le transport atmosphérique transfrontalier qui représente un apport significatif de polluants. En saison hivernale, ce sont plutôt les sources locales de particules fines produites principalement par le chauffage au bois, le transport et l’industrie, qui contribuent à la dégradation de la qualité de l’air.

Le ministre québecois de la Santé et des Services sociaux, monsieur Philippe Couillard a pour sa part souligné que, «le programme Info-Smog constitue le meilleur moyen d’avertir les gens sensibles lorsque la qualité de l’air est mauvaise et nous permet ainsi de leur recommander de diminuer leurs activités physiques à l’extérieur afin de restreindre leur exposition au smog». Rappelons que lors d’épisodes de smog, certains symptômes peuvent apparaître chez les personnes les plus vulnérables comme les jeunes enfants, les personnes âgées et celles qui souffrent de problèmes cardio-respiratoires. Pour obtenir des informations particulières sur la santé, on peut s’adresser au service Info-Santé de sa région.

Les prévisions et les avertissements du programme de qualité de l’air Info-Smog seront diffusés par les canaux habituels d’Environnement Canada de même que sur les sites Internet des différents partenaires. Les avertissements seront également visibles sur les panneaux à affichage variable du ministère des Transports du Québec ainsi que sur les écrans de Métrovision dans certaines stations de métro de Montréal.

Le programme Info-Smog constitue un bel exemple de partenariat entre le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs du Québec, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec et ses directions de Santé publique, la Ville de Montréal et Environnement Canada. Cette nouvelle étape dans l’évolution du programme Info-Smog constitue un jalon important, pour la population québécoise, vers un accès plus grand à une meilleure information sur la qualité de l’air.

On peut accéder aux informations et aux fiches techniques du programme Info-Smog en consultant les sites Web suivants :

Environnement Canada :
http://www.qc.ec.gc.ca/atmos/smog

Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec :
http://www.msss.gouv.qc.ca/sujets/santepub/environnementale.html

Ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs du Québec :
http://www.mddep.gouv.qc.ca/air/info-smog/index.htm

Direction de santé publique de Montréal :
http://www.santepub-mtl.qc.ca/Environnement

Ville de Montréal :
http://www.rsqa.qc.ca/

 - 30 -

Pour plus d’information, veuillez communiquer avec :
Jacques Lavigne
Conseiller en communications
Environnement Canada
(514) 270-2402

Natacha Beauchesne
Chargé des communications
Ville de Montréal
(514) 872-6013

Céline Gagné
Responsable des relations médias
Ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs du Québec
(418) 521-3823 poste 4914

Dominique Breton
Relations avec les médias
Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec
(418) 266-8942

Marie Pinard
Agente d’information
Direction de santé publique de Montréal
(514) 528-2400, poste 3471

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017