Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

Opération de sécurisation du barrage Katimavik à Val-des-Monts

Québec, le 8 mars 2013 – Le ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs a fait le point sur la nature de l’opération menée par le Centre d’expertise hydrique du Québec (CEHQ) au barrage Katimavik. Des rapports d’ingénieurs indépendants ont démontré que ce barrage présente un danger important de rupture, ce qui nécessite des mesures urgentes pour assurer la sécurité de l’ouvrage. Si rien n’est fait, le barrage risque d’être endommagé par les crues printanières, ce qui pose un risque pour certains riverains.

La semaine dernière, le CEHQ a procédé à des interventions au niveau des poutrelles afin de permettre l’abaissement du niveau d’eau du lac Brassard. Cet ajustement du niveau de l’eau permettra de réduire les pressions subies par le barrage Katimavik lors des crues printanières. Le principal souci derrière cette opération est d’assurer la santé et la sécurité de la population tout en s’efforçant de minimiser les impacts pour les riverains qui s’y approvisionnent. Ceux-ci n’ont donc pas à craindre un impact négatif sur leurs prises d’eau. Le CEHQ mise sur une gestion rigoureuse et soutenue de la crue afin de limiter l’abaissement du niveau d’eau à 30 centimètres. Cette opération n’est donc pas de nature à nécessiter une mise à sec complète du lac. Les interventions au barrage Katimavik se poursuivront jusqu’au début du mois de mai.

Comme le CEHQ l’avait annoncé il y a plus d’un an, les citoyens devront prendre des mesures pour sécuriser leur approvisionnement en eau. Celles-ci pourront être mises en œuvre dès que le couvert de glace qui recouvre présentement le lac Brassard aura disparu. Les riverains disposant d’une prise d’eau dans le lac devront notamment prendre soin de l’allonger dans les zones plus profondes afin de permettre, au besoin, un abaissement du niveau de l’eau jusqu’à un mètre, soit sous la fissure principale observée sur le barrage.

Au cours des prochaines semaines, le barrage fera l’objet d’une surveillance accrue pour minimiser les risques de rupture. Le CEHQ sera en contact étroit avec la municipalité de Val-des-Monts tout au long de l’opération.

- 30 -

SOURCE :

Relations avec les médias
Ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et
des Parcs
Tél. : 418 521-3991

 


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017