Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

Contamination résiduelle de la rivière Chaudière - Le ministre Heurtel présente le rapport du comité expert et annonce les actions qui seront entreprises

Sainte-Marie, 12 mai 2014 – En présence de plusieurs maires des municipalités riveraines, le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. David Heurtel, et le député de Mégantic, M. Ghislain Bolduc, présentent le Rapport du comité expert sur la contamination résiduelle de la rivière Chaudière par les hydrocarbures pétroliers. Le ministre annonce également que l’ensemble des actions proposées par le comité expert seront entreprises et que toutes les données seront rendues publiques.

À la suite de la tragédie ferroviaire survenue à Lac-Mégantic, en juillet 2013, le Ministère a déployé une vaste opération de nettoyage des parties contaminées de la rivière Chaudière. Cependant, une contamination résiduelle subsistait encore à certains endroits. Afin d’en faire le portrait, des centaines d’échantillons de sédiments, d’eau de surface et de faune aquatique ont été prélevés aux fins d’analyses, à l’été et à l’automne 2013.

Les firmes mandatées par le Ministère ont remis leur rapport final en mars et avril 2014. Composé d’une vingtaine de spécialistes en environnement, notamment des biologistes, des écotoxicologues et des chimistes, le comité expert du Ministère a analysé l’ensemble des résultats obtenus et des rapports produits par ces firmes ainsi que les données provenant des échantillonnages réalisés par le Ministère dans le but d’effectuer une évaluation des impacts de la tragédie.

De plus, le Ministère a effectué une caractérisation de l’eau de la rivière en période de crue printanière afin de valider ses effets sur la contamination résiduelle et de documenter la possible remise en suspension d'hydrocarbures pétroliers. L’ensemble de ces données ont également été soumises à l’examen scientifique du comité expert.

« Il était primordial de soumettre les données des échantillonnages à une évaluation scientifique et rigoureuse. Elle nous permet, aujourd’hui, de faire preuve de transparence en transmettant à la population une information fiable et vérifiée. Elle nous permet également de disposer d’un portrait juste de la contamination résiduelle par les hydrocarbures dans la rivière Chaudière, lequel est indispensable pour prendre des décisions éclairées qui assureront à la population un environnement de qualité », a affirmé le ministre Heurtel.

La rivière est un milieu vivant, dynamique et un écosystème fragile; elle nécessite une approche différente de celle utilisée pour décontaminer les sols. Avant d’y utiliser des méthodes de décontamination invasives, il est essentiel de bien documenter et d’analyser scientifiquement l’état de la contamination et d’évaluer les conséquences de chaque geste posé afin de ne pas perturber davantage le milieu. C’est ce qui explique que les données issues des échantillonnages recueillis dans la rivière Chaudière devaient d’abord faire l’objet d’une évaluation scientifique rigoureuse.

Des actions à entreprendre pour 2014-2015

Le Rapport comprend les constats et les recommandations du Comité expert de la rivière Chaudière. Le Ministre s’engage à ce que le Ministère réalise l’ensemble des actions proposées par le comité expert pour 2014-2015 afin de poursuivre le travail entamé et de répondre aux objectifs suivants :

  • mettre à jour le portrait de la contamination des sédiments par les hydrocarbures pétroliers;
  • documenter la toxicité des sédiments de la rivière;
  • déterminer les tronçons de la rivière où le niveau de contamination des sédiments pose un risque pour l’écosystème;
  • cerner les enjeux environnementaux des différentes méthodes de nettoyage des sédiments et élaborer un plan d’intervention;
  • assurer un suivi environnemental de la rivière.

Un suivi environnemental de la rivière Chaudière sera exercé aussi longtemps que nécessaire. Ce suivi permettra, le cas échéant, de réagir rapidement et de poser les actions qui s’imposent.

Le député de Mégantic a tenu à offrir son entière collaboration pour mener à bien les actions que le Ministère entreprendra au cours des prochains mois. « Ces actions sont déterminantes pour préserver l’environnement de la rivière Chaudière et ô combien bénéfiques pour tous nos citoyens. Plusieurs mois plus tard, je constate que la situation de la rivière Chaudière est toujours une priorité pour le gouvernement, ce qui est très rassurant non seulement pour la population de Lac-Mégantic, mais également pour tous les citoyens qui habitent près des rives de la Chaudière et qui profitent de ses usages », a déclaré le député Bolduc.

Il est possible de consulter le Rapport du comité expert sur la contamination résiduelle de la rivière Chaudière par les hydrocarbures pétroliers au http://www.mddefp.gouv.qc.ca/lac-megantic/chaudiere.htm. Les données brutes des échantillons prélevés dans la rivière Chaudière, les rapports produits ainsi que d’autres informations relatives à l’état de la rivière Chaudière sont également sur le site Web du Ministère.


 –30 –

SOURCE :

Gabriela Quiroz
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3911

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991

 


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017