Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

Contamination résiduelle de la rivière Chaudière - Le ministre Heurtel publie le deuxième rapport du comité expert

Québec, 27 novembre 2015 – Le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. David Heurtel, rend public le deuxième rapport du Comité expert sur la contamination résiduelle de la rivière Chaudière par les hydrocarbures pétroliers. Ce rapport fait état des résultats obtenus par le plan de gestion de la contamination résiduelle de la rivière Chaudière. Il présente également les recommandations proposées pour 2015-2017, dont certaines sont déjà mises en œuvre.

« Comme nous l’avons fait avec le premier plan de gestion, nous mettrons en œuvre l’ensemble des recommandations proposées par le Comité expert. De plus, si d’autres travaux supplémentaires étaient jugés nécessaires, le Ministère y donnera suite », a déclaré le ministre Heurtel.

Voici les grandes lignes du deuxième rapport du Comité expert sur la contamination résiduelle de la rivière Chaudière par les hydrocarbures.

Principaux constats

  • La contamination des sédiments de la rivière par les hydrocarbures pétroliers a diminué de façon marquée de 2013 à 2014, tant par son étendue que par les concentrations mesurées.
  • Il reste cependant des endroits, dans les 15 premiers kilomètres de la rivière, où les sédiments sont contaminés de façon préoccupante.
  • Les sédiments du lac Mégantic, devant le parc des Vétérans et près de la marina, sont contaminés.
  • Dans les sédiments contaminés par les hydrocarbures pétroliers, la communauté benthique semble appauvrie. Cependant, la communauté benthique de la Haute Chaudière, touchée en 2013, a montré des signes de rétablissement en 2014.
  • En 2014, les poissons de la rivière Chaudière présentaient des taux élevés d’anomalies physiques, notamment de l’érosion et des déformations des nageoires. Le déversement de pétrole n’a toutefois pas eu d’effet important sur les teneurs en contaminants dans les poissons. Ainsi, comme c’est le cas dans tous les plans d’eau du Québec, ils peuvent être consommés en suivant les recommandations du Guide de consommation du poisson de pêche sportive en eau douce.

Recommandations

Sur la base des constats réalisés dans ce rapport, le Comité propose ces recommandations pour la période de 2015-2017 :

  • Effectuer la caractérisation complémentaire de certaines zones d’accumulation de sédiments de la Haute Chaudière et du lac Mégantic (2015-2016);
  • Compléter l’intervention entreprise en 2014 au point kilométrique (PK) 4.5, soit la remise en état des lieux et la végétalisation (opération terminée);
  • Poursuivre le suivi de la communauté des macroinvertébrés benthiques (2015-2016);
  • Reprendre la caractérisation des sédiments, notamment aux 131 sites échantillonnés en 2013 et en 2014, pour suivre l’évolution temporelle de la contamination (2016-2017);
  • Refaire le suivi de la communauté de poissons (2016-2017).

Somme toute, l’état de la rivière Chaudière s’améliore significativement avec le temps, malgré qu’elle porte encore les traces du déversement de pétrole du 6 juillet 2013. Mentionnons également que l’alimentation en eau potable est restée sécuritaire en tout temps pour la population.

Rappelons que le plan de gestion proposé par le Comité expert, adopté par le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et rendu public en mai 2014, visait cinq grands objectifs, qui ont tous été atteints : la caractérisation de la contamination des sédiments, l’évaluation de la toxicité des sédiments, l’évaluation du risque environnemental associé à la contamination des sédiments, le nettoyage de la rivière et le suivi environnemental de la rivière. « Je tiens à saluer le travail du Comité expert, de même que la rigueur dont il a fait preuve dans la production de ce deuxième rapport », a conclu le ministre.

Il est possible de consulter les rapports du comité expert sur la contamination résiduelle de la rivière Chaudière par les hydrocarbures pétroliers à l’adresse http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/lac-megantic/chaudiere.htm.

– 30 –

SOURCE :

Marie-Catherine Leduc
Attachée de presse par intérim
Cabinet du ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3911

INFORMATION :

Frédéric Fournier
Responsable des communications
Ministère du Développement durable,
de l’Environnement et de la Lutte contre
les changements climatiques
Tél. : 418 386-8000, poste 230

 


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017