Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

Québec attribue une aide financière de 210 000 $ à Coop Carbone pour le lancement de sa filière Agro Carbone

Pike-River, 4 avril 2016 – Le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. David Heurtel, accompagné du ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. Pierre Paradis, annonce aujourd’hui l’attribution d’une aide financière maximale de 210 000 $ à Coop Carbone, dans le cadre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques financé par le Fonds vert. Cette aide servira à la mise sur pied d’Agro Carbone, un projet pilote visant à développer une structure permanente d’accompagnement des entreprises de la filière québécoise de la production laitière et de la transformation des produits laitiers dans leurs démarches de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES).

« Le secteur agroalimentaire présente un bon potentiel de réduction d’émissions de GES. Agro Carbone permettra d’étendre la capacité d’intervention des entreprises de production et de transformation laitières qui désirent innover dans ce domaine. Elles pourront ainsi se procurer des technologies vertes, améliorer leur efficacité énergétique et tirer profit des occasions d’affaires que suscite le marché du carbone. Le projet s’inscrit donc dans notre vision d’une économie québécoise qui allie économie forte et protection de l’environnement », a affirmé le ministre Heurtel.

Coop Carbone a déjà acquis une vaste expérience en matière d’accompagnement de ses membres et de ses partenaires dans la réalisation de projets de réduction des GES et dans le cadre du marché du carbone. Avec le lancement d’Agro Carbone, Coop Carbone entend développer une structure d’accompagnement standardisée qui facilitera la réalisation de projets individuels de réduction des émissions de GES et l’agrégation de projets dans l’ensemble de la chaîne de valeur de la production et de la transformation laitières, de la ferme à la mise en marché, en passant par la transformation alimentaire. Une fois éprouvée, cette structure d’accompagnement permettra de lever les barrières qui limitent la réalisation de projets de réduction des émissions de GES dans le secteur agroalimentaire, notamment la petite taille des entreprises. Coop Carbone pourrait ainsi agir comme facilitateur auprès des entreprises intéressées à s’investir dans des projets communs. Parmi les projets envisagés par l’organisme, signalons la valorisation du méthane produit par le lisier et sa transformation en carburant, lequel serait utilisé dans les véhicules qui transportent le lait. À plus long terme, le projet pilote pourrait être étendu à d’autres filières du secteur agroalimentaire.

« Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation est résolument engagé dans la lutte contre les changements climatiques. Les investissements gouvernementaux dans le projet Agro Carbone cadrent d’ailleurs très bien avec l’une des propositions de son Plan d’action de développement durable 2015-2020 qui vise à appuyer les initiatives sectorielles destinées à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) associées à la production des diverses filières agroalimentaires. À cet égard, le secteur laitier offre un potentiel appréciable et peut ainsi contribuer aux efforts globaux du Québec en vue de diminuer son empreinte carbone », a déclaré le ministre Pierre Paradis.

« Grâce aux revenus du Fonds vert, qui sont principalement issus du marché du carbone, le gouvernement soutient les entreprises, les institutions québécoises et la population dans leur transition vers un monde plus sobre en carbone. En plus de favoriser la relance et le développement durable de notre économie, des projets concrets comme celui d’Agro Carbone nous permettent de lutter, ensemble, contre les changements climatiques, afin d’assurer une qualité de vie à nos enfants. Faisons-le pour eux! », a conclu le ministre Heurtel.

– 30 –

SOURCE :

Mylène Gaudreau
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3911

Cabinet du ministre de l’Agriculture,
des Pêcheries et de l’Alimentation
Tél. : 418 380-2525

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère du Développement durable,
de l’Environnement et de la Lutte contre
les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991

Cabinet du ministre de l’Agriculture,
des Pêcheries et de l’Alimentation
Tél. : 418 380-2525

 


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017