Les aventures de Rafale

Une enquête épicée : l’ail des bois !Une enquête épicée : sur la piste de l’ail des bois!

Chut! Fyto et moi, nous sommes sur la piste... Je ne sais pas exactement ce que nous cherchons, mais Fyto semble très excité. Je crois que nous approchons...

FytoÇa y est! Je savais que je les trouverais!

Mais il devient fou, Fyto! Nous sommes au milieu d’une érablière, nous marchons depuis une demi-heure à la recherche de je-ne-sais-quoi, et le voilà soudainement qui a trouvé! Mais qu’a-t-il découvert? Tout ce que je vois, c’est de la terre retournée et quelques feuilles au sol... Comme si quelqu’un avait préparé la terre pour son jardin au printemps. Pas de quoi s’énerver, Fyto!

Fyto Mais Rafale! Nous sommes sur le lieu d'un crime!

Des frissons me parcourent le dos... J’imagine déjà le cadavre enterré (ou déterré!).

Fyto Des gens ont cueilli illégalement de l’ail des bois! Ils ont utilisé des pelles pour travailler plus rapidement. Ils ont pris les bulbes et laissé les feuilles sur place.

RafaleMais pourquoi cueillent-ils de l’ail des bois?Illustration originale ail des bois, Réjean Roy

Fyto Les gens cueillent ses bulbes parce qu’ils goûtent bon comme l’ail. Certains en raffolent tellement qu’ils les mettent en conserve dans du vinaigre, comme de petits oignons...

Rafale Miam! J’aimerais bien y goûter moi aussi! Pourquoi est-ce si grave d’en cueillir?

FytoParce que l’espèce est en déclin, Rafale! Savais-tu qu’il ne reste plus que quelques millions de plants d’ail des bois au Québec?

RafaleFyto, sais-tu bien compter? C’est beaucoup, des millions!

FytoEffectivement, ça paraît beaucoup. Mais si on continuait à en cueillir de trois à six millions par année, comme dans les années 1970 et 1980, l’ail des bois disparaîtrait en quelques années seulement! Savais-tu qu’à cette époque, il était commercialisé et qu’on en vendait même à l’épicerie?

Rafale Ah oui? Je ne savais pas qu’on avait déjà pu acheter de l’ail des bois à l’épicerie!

FytoCette cueillette abusive à des fins commerciales semble avoir eu un impact important sur l’ail des bois au Québec. En fait, une cueillette annuelle de seulement 5 % des plantes d’une population, soit 50 plantes sur 1 000, suffit à entraîner son déclin. Selon les chercheurs, lorsqu’une population d’ail des bois compte entre 1 000 et 5 000 plants, les risques qu’elle disparaisse sont élevés. 

RafaleFyto, le printemps est jeune… Pourquoi les gens sont-ils si pressés de récolter l’ail des bois?

Photo : Évelyne Barrette, MDDELCC

Fyto Parce que, bientôt ses feuilles vont disparaître. L’ail des bois est l’une des premières plantes à garnir le sous-bois au printemps, ce qui le rend très facile à repérer (pour son plus grand malheur!). Dès que le sol dégèle, les plantes adultes produisent deux ou trois feuilles. Ces dernières n’ont que quelques semaines pour capter le maximum d’énergie solaire avant que les feuilles des arbres n'émergent et leur bloquent la lumière. Cette énergie est transformée en hydrates de carbone (sucre), qui s’accumulent dans les bulbes et leur permettent de grossir rapidement. Une fois leur mission accomplie, les feuilles jaunissent, se flétrissent et meurent. À la fin du mois de juin, impossible de les voir; elles se sont complètement décomposées!

Rafale L’ail des bois ne produit donc pas de fleurs ni de graines?

FytoBien sûr qu’il fleurit... mais plus tard. Vers le mois de juillet, une petite boule de fleurs blanches s’épanouit à l’extrémité d’une tige de 15 à 40 centimètres. Lorsque les fleurs sont fécondées, elles produisent de petites graines noires de forme sphérique. Ces graines doivent rester en terre pendant un an et demi avant de produire une première feuille. Mais durant tout ce temps, le risque est grand qu’elles soient mangées par des animaux! Seulement 2 % à 5 % des plantes issues de graines atteignent la maturité suffisante pour produire à leur tour des fleurs, ce qui prend de sept à dix ans. Pas très bon comme rendement! C’est pour cette raison que l’ail des bois est aussi sensible à la cueillette : sa croissance est très lente.

Rafale Est-ce que la récolte des bulbes est la seule chose qui menace l’ail des bois?

FytoNon, la coupe forestière et la destruction des érablières, le principal habitat de l’ail des bois, causent aussi des pertes.

Crédit : Nancy Hébert, MDDELCC

Rafale Regarde Fyto! Les voleurs devaient être pressés... Ils ont oublié des bulbes ici. En voici deux qui sont liés!

Fyto Bravo Rafale! Tu as trouvé le moyen de reproduction le plus efficace de l’ail des bois! Il consiste en la division du bulbe. Lorsqu’ils sont matures, les gros bulbes se divisent en deux, parfois en trois. Les plants issus des nouveaux bulbes ont beaucoup plus de chances de survivre que ceux qui proviennent de graines, parce qu’ils disposent d’une réserve nutritive. Les gros bulbes jouent donc un rôle extrêmement important dans la reproduction de l’ail des bois. Voilà pourquoi leur cueillette est si dommageable pour l’espèce!

Rafale Depuis quand s’inquiète-t-on pour l’ail des bois?

FytoLa situation de l’ail des bois intéresse les biologistes et les protecteurs de la nature depuis le début des années 1980. En 1995, il a été la première plante à être légalement désignée « espèce vulnérable » par le gouvernement du Québec.

Rafale Qu’est-ce qu’on fait pour favoriser le rétablissement de l’ail des bois?

FytoDepuis 1995, la récolte de l’ail des bois en grande quantité et son commerce sous toutes ses formes sont interdits et passibles d’amendes sévères. On peut néanmoins en cueillir en petite quantité à des fins de consommation personnelle. La cueillette maximale autorisée est de 50 bulbes par an par personne. Des inspecteurs et des agents de protection de la faune veillent au respect de la loi. Par ailleurs, le Biodôme de Montréal a mis sur pied un programme spécial, nommé SEM’AIL, qui vise à rétablir l’espèce dans les régions où elle a été la plus cueillie. Dans le cadre de ce programme lancé en 2000, 1 117 propriétaires d’érablières se sont engagés à planter de l’ail des bois dans leurs boisés et à en suivre l’évolution durant cinq ans. L’espèce peut aussi compter sur l’escouade F.B.Ail créée dans le cadre du programme éducatif SEM’AILjr , dont la mission secrète des agents est de s’impliquer concrètement dans la conservation de la biodiversité en créant une nouvelle population viable d’ail des bois dans leur localité.

La Société des amis du Biodôme de Montréal (SABM) est fière de soutenir l’expansion du programme SEM’AILjr jusqu’en août 2015 permettant ainsi d’élargir le réseau de partenaires en région et de multiplier le nombre de jeunes impliqués dans la sauvegarde de l’ail des bois – une espèce vulnérable vedette de la conservation au Québec.

Au printemps 2010, le Biodôme développait un programme éducatif nouveau genre : SEM’AILjr. La mission secrète de nos agents de l’escouade du F.B.Ail : s’impliquer concrètement dans la conservation de la biodiversité, en créant une nouvelle population viable d’ail des bois dans leur localité.

Vivre une expérience positive en nature en bas âge, représente un moyen efficace de bâtir un lien d’attachement à son environnement.

SEM’AILjr est un volet scolaire qui soulève l’enthousiasme des enfants depuis 2010. Déjà treize écoles des régions les plus touchées par le déclin ont accepté de relever le défi de créer une nouvelle colonie viable d’ail des bois dans leur communauté.

  • La formation des jeunes débute en classe en avril, par un atelier dirigé par une animatrice du Biodôme.
  • Un mois plus tard, toute la classe se rend en forêt pour réaliser la plantation. Chaque élève sème 100 graines, pour un total de 2 500-3 000 graines par classe.
  • Ces jeunes, majoritairement en 4e année, auront la chance de poursuivre leur mission ‘top secrète’ le printemps suivant, en allant dénombrer les semis émergés et les bulbes transplantés.

Pour la SABM, ce projet constitue une implication concrète en restauration de la biodiversité.
Tiré de SEM’AILjr.

Aire de répartition de l'ail des bois au Québec

Aire de répartition de l'ail des bois au Québec

Rafale Et que peut-on faire lorsqu’on est témoin d’un geste qui ne semble pas respecter la réglementation?

Fyto On doit le signaler au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs en communiquant avec SOS Braconnage!

Rafale Pourquoi est-il si important de sauvegarder l’ail des bois?

FytoComme tu l’as appris dans tes aventures, chaque espèce est importante quand il s’agit de préserver la biodiversité. Mais l’ail des bois joue un rôle crucial au printemps. Étant donné que ses feuilles sortent de la terre très tôt, elles recueillent les minéraux contenus dans les eaux de ruissellement provenant des précipitations et de la fonte des neiges. Lorsque ses feuilles sont biodégradées quelques semaines plus tard, elles remettent à la terre les minéraux qui, autrement, auraient été perdus. Les autres plantes en profitent alors.

Rafale Fyto! J’ai trouvé un indice : de belles traces de pas dans la terre humide! Suivons-les pour démasquer les malfaiteurs!

Tu peux toi aussi jouer au détective dans ta région! Mais avant, teste tes connaissances sur l’ail des bois au moyen de ce jeu-questionnaire!

 

Jeu-questionnaire

Pour en savoir plus

 

Mise à jour : septembre 2017