Les aventures de Rafale

Le Technopôle Angus :
la créativité au service du développement durable

Mon cousin Robin et moi sommes à Montréal pour quelques jours. Nous en profitons évidemment pour visiter notre amie Magma! Elle nous a promis de nous faire découvrir le Technopôle Angus.

Nous sortons du métro, Robin et moi, et nous nous dirigeons vers la résidence de Magma en discutant.

RafaleDis, Robin, je me demande bien ce qu’est exactement ce Technopôle que Magma veut nous faire visiter.

RobinJe me suis un peu informé sur le sujet. À l’endroit où se situe le Technopôle, il y avait autrefois les usines Angus, où l’on construisait, entretenait et réparait des wagons et des locomotives, entre autres choses. Cette industrie employait jadis plusieurs milliers de personnes. Mais comme le train est aujourd’hui un moyen de transport moins utilisé, ses activités ont diminué avec le temps. L’usine a fermé ses portes en 1992.

RafaleTon père m’a déjà parlé des sols contaminés et je crois avoir entendu dire que le terrain où se situe le Technopôle avait été réhabilité.

RobinEn effet, Rafale. Comme dans le cas du terrain contaminé du moulin Patton que mon père t’a déjà fait visiter, il a fallu réhabiliter les sols avant de donner une nouvelle fonction au terrain des anciennes usines Angus.

Nous arrivons enfin chez Magma. Habillée chaudement, elle est déjà prête à partir à l’aventure!

RafaleAlors, Magma, tu vas nous faire visiter le Technopôle Angus? Tu peux nous en dire un peu plus long?

MagmaQuand les activités des usines Angus ont cessé, le Chemin de fer Canadien Pacifique, la compagnie qui en était propriétaire, voulait démolir toutes les installations pour aménager une vaste zone résidentielle. Cela aurait pu leur rapporter beaucoup d’argent, mais plusieurs citoyens du quartier n’étaient pas très favorables à ce projet.

RobinPourquoi les gens du quartier ne voulaient-ils pas voir de nouvelles constructions près de chez eux? Ç’aurait été une bonne idée, non?

MagmaPas tout à fait. Au début des années 90, une grande partie des gens qui habitaient le quartier se sont trouvés sans emploi lorsque que les portes de différentes usines ont fermé, dont celles des usines Angus. Les résidents préféraient que de nouvelles industries susceptibles de leur fournir du travail s’y établissent, plutôt que de nouvelles résidences.

RafaleEt alors, on a eu l’idée d’un technopôle?

MagmaOui! Et c'est la Société de développement Angus (SDA) qui développe maintenant depuis quelques années le projet du Technopôle Angus. La SDA cherche entre autres à y attirer des entreprises à caractère technologique et à promouvoir l’embauche de la population locale.

Le Locoshop Angus : un exemple de développement durable

L’architecture du Locoshop Angus, bâtiment central du Technopôle Angus, est un bel exemple québécois de développement durable pour plusieurs raisons : conservation du patrimoine industriel, choix de matériaux écologiques, puits de lumière maximisant l’éclairage naturel des lieux et les échanges de chaleur, etc. Afin de réduire la quantité de déchets, le bois recueilli pendant les travaux a été préservé et sert aujourd’hui de matière première pour l’Atelier Angus, une entreprise d’ébénisterie installée au Locoshop Angus. Le Locoshop a été reconnu comme le premier bâtiment industriel au Canada à avoir intégré des critères environnementaux de haut niveau lors de sa transformation en technopôle.

Source :
http://www.mddelcc.gouv.qc.ca

RobinNous y sommes! Comme c’est immense!

MagmaOui, Robin : la superficie des anciennes Usines Angus était de 0,5 km2. Aujourd’hui, nous visiterons le Locoshop Angus, le bâtiment centenaire où l’on construisait les locomotives. Dans ce bâtiment uniquement, il y a les bureaux de la SDA et tout près d’une dizaine d’entreprises, dont celles que je souhaite vous faire visiter.

RafaleEt quelles sont ces entreprises, Magma?

MagmaD’abord, Les Messagers @ngus, une coopérative de travail spécialisée dans la livraison écologique de courrier. Ensuite, on trouve un établissement d’insertion au travail qui produit et met à niveau des ordinateurs, et finalement, l’Atelier Angus, une ébénisterie spécialisée dans la récupération de bois.

RobinLe temps file! Aurons-nous le temps de tout visiter?

RafaleJ’ai une idée! Nous sommes trois et nous avons trois entreprises à découvrir. Chacun de nous pourrait visiter celle qui l’intéresse et faire part de ses découvertes aux autres?

MagmaBonne idée, Rafale! Moi, je choisis tout de suite Les Messagers @ngus, parce que je suis contente d’apprendre qu’une entreprise de transport contribue au maintien de la qualité de l’air.

RobinMoi, j’ai plutôt le goût de connaître Insertech Angus, pour savoir ce que cette entreprise pourrait faire du vieil ordinateur que j’ai chez moi.

RafaleÇa me va, puisque je préfère aller voir du côté d’Atelier Angus afin de découvrir l’art de réutiliser le bois!

Et toi, laquelle de ces entreprises veux-tu visiter en premier?

Février 2003


Glossaire

Année de publication : 2003