Les aventures de Rafale

La fondeuse géothermique

Clique sur les numéros pour connaître les détails du fonctionnement de la fondeuse géothermique


Source : Arrondissement Laurentien - Point de service, secteur de Cap-Rouge

  1. L’eau puisée dans le fleuve Saint-Laurent a une température variant de 8 à 22 °C. Elle circule dans une conduite d’eau en direction du système de chloration. Retour à l'image
  1. L’eau est filtrée et chlorée. La présence du chlore empêche la formation de bactéries indésirables lorsque l’eau est sous terre. Retour à l'image
  1. Une fois chlorée, l’eau est chauffée grâce aux capteurs solaires situés sur le toit de l’atelier municipal. La température s’élève jusqu’à 30 °C. Retour à l'image
  1. L’eau chaude est injectée dans la nappe aquifère. Retour à l'image
  1. La nappe aquifère se situe dans le sol, à 10 mètres de profondeur. La conservation de la chaleur de l'eau est permise par l’isolation thermique que procure le sol. Retour à l'image
  1. Un puits d’observation permet de mesurer la température de l’eau, qui demeure normalement aux alentours de 18 à 25 °C alors que l’eau souterraine se maintient naturellement à moins de 10 °C sous nos latitudes. Retour à l'image
  1. La neige apportée par les camions est broyée par une vis sans fin avant d’être envoyée dans le réservoir de fonte. Retour à l'image
  1. L’eau chaude est pompée de la nappe aquifère et envoyée dans le réservoir de fonte avec les neiges usées. Ce réservoir de 18 mètres de diamètre prend deux heures et demie à remplir et permet de faire fondre environ 170 mètres cubes de neige (huit camions) à la fois, à raison de 1000 mètres cubes par jour. Retour à l'image
  1. Une valve s’ouvre et déverse le mélange dans un bassin de décantation. Retour à l'image
  1. Après quatre heures, l’eau décantée sort par un trop-plein et aboutit dans la rivière du Cap Rouge. L’eau évacuée à la fin du processus répond aux normes environnementales sur la qualité de l’eau. Retour à l'image